• Ma vie sentimentale ronronne en ce moment.. En gros, il ne se passe rien de rien mais j'ai pas envie de faire en sorte qu'il se passe quelque chose. Je vois un mec mignon, je me dis "oh, un mec mignon..." et voilà, ça ne va pas plus loin. Pas envie de séduire. Mais y a quand même du potin.

    Ptitdop : comme j'en ai assez de toujours faire le premier pas, ce qui me donne l'impression d'être la morte de faim de service, je ne fais plus rien.

    Le Perse : ze come back du fin fond de la mort. Souvenez-vous, ce mec sublimement beau rencontré il y a plus d'un an avec qui j'avais passé une nuit merveilleuse suivi de rien. Ben il fut de retour le week-end dernier. Mais ça n'a pas été idyllique du tout. D'abord, un petit mail pour me demander comme je vais, ce que je deviens puis il m'indique qu'il est toujours avec sa copine."Et toi?". J'évoque à demi mot ma relation à caractère purement sexuel avec Ptit Dop. Et là, ça commence à partir en vrille "ah ok, intéressant. Et t'aurais pas une copine à me présenter?". Donc je lui indique que je suis libre et lui me demande de lui présenter une de mes copines, je ne suis pas du tout vexée. D'ailleurs, je le lui fais remarquer. Mais la goujaterie ne s'arrête pas là. Il me demande si j'ai pas une copine pour un plan à 3, si ça me tente pas les clubs échangistes et comme ça me tente pas, il me répond plus. Puis il revient, me demande si ma copine machine est célibataire car elle a l'air très sympa. Mais quel muffle ! Oui, elle est célibataire et je t'annonce de suite qu'elle ne couchera pas avec toi et sois un peu classe bon sang ! De toute façon, lui, je vais lui faire une telle réputation qu'aucune de mes copines ne voudra coucher avec lui.

     
    M. Facebook : un petit nouveau. Déjà, il a 3 ans de moins que moi, ce qui l'élimine d'office. Mais en fait, même sans ça, il aurait été éliminé vu que c'est un accro de la drague facebookienne. Oui, tous les messages que lui laissent les demoiselles qui le draguent, tout le monde les voit, c'est très fin. Donc il commence à me chauffer et au détour d'une conversation, il me parle de "sa copine". De quoi? C'est quoi encore le chapitre que j'ai raté? Le meilleur, c'est la semaine dernière, on parle un peu de ma non vie amoureuse et il me demande mon type de mec et l'âge que l'homme parfait doit avoir. Il réalise donc qu'il est hors jeu et me sort un "ah mais je suis éliminé, alors!". Je lui rappelle alors l'existence de sa copine et là, j'adore "oui, c'est vrai et je suis fidèle". Bah tiens, j'aurais dit oui, t'aurais pas dit non...Enfin, il m'a promis de me présenter des mecs correspondant à mon idéal... Mouais. En tout cas, je sais avec laquelle de ses amies facebook il sort maintenant, celle qui a de la moustache.

    Sinon, ben rien. Le métisse est de plus en plus beau. Il met des chemises, des pulls noirs à col roulé, des fois il se rase pas... Mais pourquoi il est gay? Pourquoi, pourquoi, POUR-QUOI?? Surtout que voilà, à force de me dire qu'il est hyper sex et que j'espère très fort qu'il pourrait quand même être un peu bi, j'ai rêvé de lui. Dans mon rêve, il était totalement hétéro. Et puis un mec qui va dans un groupe "la première chose que je regarde chez une femme, c'est sa beauté intérieure" sur facebook ne peut pas être totalement pédé... Si?

    2 commentaires
  • Je suis ce qu'on pourrait appeler une résolution addict, j'en fais tout le temps et ne les tiens jamais, je me demande pourquoi j'insiste. Non, non, je ne parle pas de mon régime (quoi que c'est plus ou moins le même topo, même si future coloc m'a dit que j'avais minci), je parle des hommes. Parce que cette nuit, je n'étais pas seule et au fond, j'avoue que je n'ai pas de regrets.

    Qui est donc cet homme qui m'a fait mettre au panier mes bonnes résolutions? Bah, c'est pas un nouveau en fait, c'est l'éternel Ptit Dop, de retour. Aux dernières nouvelles, il sortait donc avec sa psychopathe et, forcément, ça n'a pas duré et il est vite revenu vers moi, mouahahah. Normal, je suis pas psychopathe, moi. Enfin, pas trop. Donc hier soir, retour chez Ptit Dop qui a changé quelques trucs dans son appart et me montre ça, tout fier "tu vois, j'ai plus la télé et j'ai de nouvelles plantes et j'ai refait mon jardin". Ensuite, on reprend les vieilles habitudes : papote, sexe et dodo. Je rentrerai pas dans les détails, ça ne sert à rien, ça ne vous regarde pas, petits curieux. Par contre, j'ai intégré une nouveauté ce matin : un câlin. Tout doux, tout gentil, pas sexuel du tout, juste un câlin. Non parce qu'il est pas super affectueux Ptit dop en dehors des galipettes (même si là, du coup, il en donne beaucoup, de l'affection). Donc ce matin, je voulais un câlin, j'entreprens mon entreprise de rapprochement. Et voilà, me voici collée contre lui, son bras autour de moi, mon nez dans son cou qui sent bon (et qui pique un peu). Mmmmmmmm, c'est trop bon.

    Bon, ben, du coup, on était à la bourre mais moi, je m'en fiche.

    Sinon pour info, j'ai fait ma visite médicale et ça s'est bien passé, même que le docteur avait juste un an de plus que moi, tout blond et tout gay, à mon avis. Mais ils sont légers, quand même, ils m'ont crue sur parole sur taille, poids, maladies, vaccins... Mais pour ceux qu'ils ont testé, mes urines sont nickels (ouais), ma tension aussi (ouaiis!), mon coeur roule (ouaiiiiiiis!). Par contre, je suis personnellement catastrophée par mon test visuel, je ne vois rien de loin. Par contre de près, je pète les scores.

    4 commentaires
  • Quelques nouvelles du front parce que d'abord, je suis pas morte mais que surtout, j'ai du potin.

    Commençons par ce que nous aimons tous et toutes, surtout moi, mes histoires de coeur rocambolesques même si c'est vrai qu'en ce moment, y a pas grand chose à raconter. Je vous avais laissé sur un "facebook a dit que le métisse était en couple, bouh!". L'inconvénient d'un mec en couple, c'est qu'il n'est pas libre, évidemment. Sauf qu'on peut toujours espérer que ça n'aille pas avec madame et qu'une fois le couple séparé, on tente de récupérer la mise. Sauf que j'ai eu un doute hier soir. Nous discutions avec mes collègues filles d'un bar où des mecs font du strip tease et une d'elles fait "ahahah, ça plairait au métisse, ça!". Pourquoi elle dit ça ? Le soir, je veux vérifier un truc, retour sur sa fiche facebook et là, c'est écrit noir sur blanc "interested by : men". Oh ben voilà qu'il est gay en plus ! Bon, là, je suis résignée : il ne se passera rien de rien de rien.

    Alors je me suis dit que j'allais lui trouver un suppléant, y avait un lunetteux qui passe parfois que je trouve pas mal, je n'ai aucune idée de qui c'est. Mercredi, le voilà qui arrive et va parler à mon chef, je fais pas gaffe quand il m'interpelle par mon prénom. Hiiiii ! Il me demande si j'ai donné tous les papiers lors de la signature de mon contrat donc je lui réponds "ben, je sais pas, le RH avec qui j'ai signé le contrat m'a rien demandé" et là: "oui, c'est moi le RH en question!". Je suis un boulet.

    1 commentaire
  • Je vous l'annonce solennellement : je fais une pause dans mes histoires de coeur. Ou plutôt de sexe. Enfin, là, je vais faire une grosse grosse pause parce que la dernière claque, je l'ai pas digérée.

    Retour en arrière pour que vous compreniez : le week-end dernier, je rencontre un mec du genre tellement beau que je pensais pas avoir une chance. En gros, on se retrouve à 23h30 alors qu'on devait dîner ensemble mais mauvaise entente, le dîner capote. Donc 23h30, me voici loin de chez moi et je me retrouve devant un mec tout charmant et tout petit, à peine plus grand que moi. C'est parti pour un rendez-vous qui durera quasi 24h. On boit un verre, on se promène un peu pour profiter de la nuit blanche puis on rentre chez lui. Comme je suis claquée, je reste dormir mais on partage pas le même lit. Le lendemain, on va boire un café et on finit par dîner ensemble. On se sépare et on se retrouve ensuite sur MSN et on s'accorde à se revoir le mardi, chez moi.

    Il arrive avec 1h30 de retard, il se jette dans mes bras en arrivant "je me suis perdu, j'avais pas mon portable, c'était horrible". Bon ok. On mange, on papote et forcément,ce qui devait arriver arriva, on finit par s'embrasser etc. Le lendemain, on s'entend pour se retrouver le soir chez lui. Nouvelle soirée parfaite, le lendemain, je lui demande si je l'appelle durant le week-end puisque je dois rentrer chez mes parents pour le week-end "ben oui, tu m'appelles et on se voit à ton retour". Ok, j'essaie de pas paniquer, je peux aussi être heureuse, après tout.

    Le soir, Future coloc vient diner à la maison. Avant de partir en week-end chez mes parents, je me connecte pour lire mes mails et là, je vois qu'il m'a écrit : "tu es géniale, merveilleuse mais on va en rester là parce que ma dernière histoire m'a fait du mal et je veux rester célib". Sur le coup, je m'effondre et me mets à pleurer. Je suis écoeurée... J'en ai marre de vivre 100 fois la même histoire mais là, je décide de pas me laisser faire et réponds gentiment "non mais c'est des conneries ce que tu dis, je veux pas arrêter". Bref, il me répond que si, si, il veut arrêter mais on peut en parler en face à face si je veux donc je lui dis "ok, mardi". Résultat, depuis, je l'ai pas revu connecté sur MSN. Mais il était bien sur meetic ce soir.

    Bref, là, c'est vraiment la goutte d'eau. J'ai bousillé ma fiche meetic, je crois que je ne vais plus m'approcher d'un mec avant un moment, ça me réussit pas. Je suis vraiment en colère, je me dis que je ne mérite vraiment pas ça, à croire que je dois me conduire comme la pire des garces pour les garder mais je suis pas comme ça et j'ai envie d'avoir une vie privée tranquille. Me battre ouais mais pourquoi ? Il m'a déçue, je le pensais mieux que les autres. Mais bon, là, son attitude me dégoute. Il va se prendre un mail, puisqu'il adore discuter comme ça. Après tout, c'est pas normal que ce soit toujours moi qui sois mal et déstabilisée, à leur tour aussi.

    Au fond, je me dis que le seul point positif dans l'histoire, c'est que mes amies m'ont soutenue dans l'histoire, Soleil a dû faire la psy quand il a eu une heure et demie de retard, Future Coloc m'a prêtée son épaule. Des fois, je me dis que sans elles, je serais franchement au fond du trou. Vive les filles.

    7 commentaires
  • En ce moment, je suis en phase de non-séduction. J'ai pas envie de séduire, j'ai juste envie d'être peinarde chez moi avec mon chat, ma couverture et ma bouillote. Ca arrive et c'est pas forcément mauvais signe. En fait, je me sens totalement en transition. Je vais m'expliquer.

    Bilan 2007 des hommes : sur 8 mecs plus ou moins fréquentés cette année, seuls 2 échappent à la catégorie "connards", à savoir le Voisin et Ptit Dop (qui, je le répète, n'est pas un connard à mon avis, juste un mec spontanément maladroit mais je l'aime bien). Léger. Très léger. Donc stop. Je vais pas continuer à briser l'image à peu près correcte que j'ai de moi et faire passer ma frêle confiance en moi en négatif. Je mérite pas d'être traitée comme la dernière des traînées, c'est clair et net, je vaux quelque chose.

    Donc l'idée serait de se mettre en retrait le temps de me reconstituer une bonne image de moi. Parce que le célibat, c'est bien aussi, ça permet de se bichonner un peu. Un peu de sport, un peu de bichonnage et hop, je deviendrai la petite amie idéale.

    Ca, c'est ce que je me suis dit samedi. Sauf que je suis en contact avec un mec sympa et je sais pas trop quoi en penser. Le mec très beau en photo et on s'entend très bien, on papote et tout mais je ne suis clairement pas en mode séduction, je suis toute sage. Bon, j'ai gagné un massage mais je le réclame pas, c'est plus une blague qu'autre chose. Alors on verra mais j'ai un peu besoin de "repos" à ce niveau là. Surtout que j'ai l'intuition que ça va bouger, je sais pas trop expliquer. L'impression qu'une belle histoire se profile. J'espère que j'ai raison, j'en ai un peu marre de me demander ce qui cloche et pourquoi les mecs ne tombent jamais amoureux de moi.

    Ouais, le célibat, c'est bien, c'est pas compliqué... au moins!

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique