• Pause ou arrêt?

    Un moment que je n'étais pas passée par là, faut dire que mon temps libre se fait plus rare, entre le boulot et les amis. Du coup, je pensais signifier l'arrêt de ce blog mais je préfère dire qu'il est en pause, des fois que j'aurais besoin de me défouler dessus un jour.

    Mais force est de constater qu'aucun collègue ne me court sur le haricot donc pas d'article sur le sujet, plus de boîte à bruits. Quant aux mecs, je continue à "naviguer" mais je crois que j'ai plus besoin de raconter tout ça. A l'heure actuelle, ma vie est chouette, peinarde, sans tracas, questions existentielles... D'où sans doute une envie moindre d'écrire ma vie. Comme je disais à Future Coloc tout à l'heure, déjà un trimeste de passé en 2008, quasiment, et rien à dire. 2008, année peinarde ?

  • Commentaires

    1
    Le Génie de la lampe
    Mardi 4 Mars 2008 à 18:51
    Oooooh
    comme c'est dommage !!! Tu avais du talent ! Mais tant mieux que tout se passe bien pour toi :) Tu peux aussi raconter ce qui va bien...
    2
    Le Génie de la lampe
    Lundi 28 Juillet 2008 à 20:30
    Bouh !
    plus de Camille ... :(( Triste...
    3
    rive
    Mercredi 15 Avril 2009 à 20:12
    ?
    La messagerie ne va plus?
    4
    rive
    Mercredi 15 Avril 2009 à 20:14
    ?
    La messagerie ne va plus?.
    5
    rive
    Lundi 4 Mai 2009 à 10:46
    ...
    ??
    6
    rive
    Lundi 11 Mai 2009 à 00:02
    ...
    C'est bon, j'abandonne, je voulais juste quelques réponses, c'est tout...
    7
    rive
    Lundi 11 Mai 2009 à 00:05
    ...
    Et quelques questions...
    8
    rive
    Jeudi 14 Mai 2009 à 01:42
    ...
    C'est pas de ma faute, j'étais "fou" pendant 2 mois environ dont un mois d'hôpital psychiatrique et j'ai mis presque 2 ans à m'en rendre compte ( Surtout après l'arrêt du traitement )...
    9
    rive
    Mardi 19 Mai 2009 à 23:15
    ...
    Merde, ça fait, je vais ... Jamais comprendre (?)... Y'a rien à comprendre ?
    10
    rive
    Dimanche 24 Mai 2009 à 08:48
    ...
    J'ai rien compris, j'ai rien avoir avec ce qui s'est passé en 2007... Bon, j'ai mis du temps avant de comprendre, mais bon... Bientôt je vais... Désolé ?
    11
    rive
    Mardi 26 Mai 2009 à 20:30
    ...
    J'en ai rien à foutre, c'est Faux
    12
    rive
    Jeudi 28 Mai 2009 à 01:46
    ...
    Je suis pas un taré, encore moins un psychopathe... J'entends de ces trucs
    13
    rive
    Jeudi 28 Mai 2009 à 01:54
    ...
    Comment les gens "paniquent", genre t'as pas droit à une seconde chance
    14
    rive
    Jeudi 28 Mai 2009 à 15:49
    ...
    Tu me snobe ?...
    15
    rive
    Vendredi 29 Mai 2009 à 22:02
    ...
    Après j'arrête tout. http://www.youtube.com/watch?v=m4-89PqmsOU&feature=related
    16
    rive
    Vendredi 29 Mai 2009 à 22:09
    ...
    A peine né, de toutes façons, j'ai la tête ailleurs now...|
    17
    rive
    Samedi 30 Mai 2009 à 11:58
    ...|
    Là, c'est ta date, http://www.youtube.com/watch?v=_3UL3dEEQRY&feature=PlayList&p=A20CB49A3FDDC841&index=0
    18
    rive
    Dimanche 31 Mai 2009 à 15:30
    Ouais,
    On peut s'écrire en morse, bon j'arrête vraiment, je pollue ton blog avec mes messages |
    19
    rive
    Mardi 2 Juin 2009 à 07:32
    End...
    Sinon j'ai trouvé quelqu'un qui comprend et surtout qui te juges PAS... Là, c'est bon, stop, c'est fini, plus de messages... ||
    20
    lili
    Mardi 2 Juin 2009 à 12:46
    ^^
    Tu as raison Rive elle ne vaut pas la peine celle-la elle se la jour hautaine alors que c'est une pauvre fille déssepérée qui critique les autres!!!
    21
    rive
    Jeudi 4 Juin 2009 à 09:29
    Ok
    Thx Lilly, je crois pas qu'elle soit comme ça quand même (?) . Sinon les tentatives de suic..., c'est trop con mais bon... Cette sep n'arrange rien ( Je réponds à aucuns traitements, c'est rush... Pour l'instant... ). J'ai des spasmes ( ça ressemble à sa cousine huntington ). Mais le reste est nickel. Bon, là |||
    22
    rive
    Jeudi 4 Juin 2009 à 16:45
    Merde,
    Avec cha, je vais avoir la côte, MOUAH...
    23
    lili
    Jeudi 4 Juin 2009 à 17:21
    ??
    Bonjour Rive prend ton traitement et tu verra j'espère que tu ira mieux oubli la sep !!!!! tu doit la surmonter passer au dessus !!! crois moi.
    24
    rive
    Jeudi 4 Juin 2009 à 18:09
    J'aimerai bien... Mais,
    Je réponds à aucuns traitements, même la cortisone n'a pas marché dernièrement... Salut Lili, mais ça avance bien dans ce domaine, même mon neuro y participe ( Chercheur... ). Sinon oui, la responsable veut pas me lâcher, surtout maintenant, mais je connais l'oiseau. Je suis devant, mieux qu'en 2007, j'aurai jamais crût, pour moi, c'était impossible, voilà.
    25
    rive
    Mardi 9 Juin 2009 à 05:01
    Comme ça...
    M.Vendetta en mode tebé de la communication ( Il passe plus à la tv ou... ). Devenez 2be3, lala ! N'empêche, y'en a 1 qui à réussit.|?||
    26
    rive
    Jeudi 18 Juin 2009 à 12:07
    Hi
    Tu peux effacer TOUS les messages de moi, depuis mars 2007, heuresement que c'est anonyme. Ca fait un bail que tu devais le faire. Maintenant, c'est des vieux souvenirs, je préfère le garder en mémoire, mais j'y repense peu. Allez vous faire... les gens qui paniquent quand on leurs annoncent que t'es malade. Dans l'histoire, c'est moi qui devrait paniquer, bref, alors que c'est moi qui trinque. A la tienne... Si, efface
    27
    rive
    Jeudi 18 Juin 2009 à 12:56
    Re,
    Je connais une amie qui habite à Montigny, une autre à saint-denis, tu peux tout effacer...
    28
    rive
    Samedi 20 Juin 2009 à 09:25
    Hi,
    Je pige rien, t'es bizarre quand même, je veux juste quelques réponses, puis, basta. Je me calme au passage, bref, quand tu vas mal, certaines personnes sont contentes, et quand tu vas bien, tout remonte, tu vois les gens qui réagissent pas pareil.( ? ). Bah, Les GENS sont fascinants, le temps passe plus vite, la chance now... Bref, ils sont funs. Ah ouais, pour le travail, je vais commencer le mois prochain normalement, ça fait 5 ans. Là aussi, le temps est passé vite. M'ennuie, j'me réveille trop tôt, même si le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt... Et j'écris beaucoup... Tu peux bloquer mes messages ou... Les gens préfèrent regarder le foot, qu'y jouer ( Enfin, une bonne partie ), moi, je préférais y jouer et look de temps à temps... Mer.., je m'arrête pas. Après, y'en a qui vont croire que je suis encore... Ah, ces médocs, m'écoute pas trop la psy. Je lui dit que je suis heureux, elle me propose de retourner en HP, pfft, personne de mon entourage n'a compris. Moi : Oui, oui, peut-être. Réfléchissais bien, je fais que ça... Ils ont la main lourde, ces psys. Moi aussi. A chaque qu'on me sort un mot ou une phrase, j'enchaîne en parlotant. Mes spasmes étaient dûs au sport excessif. Dernières vacs avant le taf.
    29
    rive
    Samedi 20 Juin 2009 à 10:10
    Hi,
    La Fibromyallgie, c'est pire
    30
    rive
    Samedi 20 Juin 2009 à 10:22
    Hi,
    Et pas reconnue...???????? Pas vraiment. Les noeuds de camille, ouais, y'en a... La bombe. Nan ? Ouais, stop, on va essayer
    31
    Pas tes oignons, que
    Jeudi 25 Juin 2009 à 21:37
    ...
    La rédac du 19 mars, ti l'as couic ?
    32
    rive
    Dimanche 28 Juin 2009 à 07:39
    ...
    Ouais ( ?? ), j'ai remarqué aussi... No comment please, oki (?). Il y'avait 2 réponses de la part d'internautes qui parlaient d'INCOMPREHENSION et tout... Bref effarée, ses mots... Un petit pavé aussi. La rédac, c'était, je crois, " Tu croyais avoir atteint le fond... ". Sinon, je cours plus depuis 2006, on va dire, si, une minute environ, now, je sais pas, je vais tenter et chronométré tiens. J'ai atteint le fond et je sais pas nager, enfin si, mais j'étais toujours le dernier au collège, aujourd'hui, c'est beaucoup mieux, mais nickel dans les autres sports. HS : Si la plus petite des étoiles voyageait dans le même sens que la plus grosse étoile, bein, il y'a rien qui change. Encore un hs : La bêtise humaine dépasse les limites de l'entendement. Stop, m'en fiche, c'est anonyme
    33
    rive
    Dimanche 28 Juin 2009 à 07:42
    ...
    Enfin, nan, heuresement, pour l'entendement
    34
    rive
    Dimanche 28 Juin 2009 à 07:45
    ...
    Mais la bêtise humaine a envie, je souligne bêtise
    35
    rive
    Dimanche 28 Juin 2009 à 08:09
    ...
    pto,qc, c'est qui ? Pas obligée de répondre, je dis ça comme ça, je pensais à quelqu'un, c'est tout... Bref, lol, j'ai coulé, c'est comme ça que j'ai atteins le fond. Couic
    36
    rive
    Dimanche 28 Juin 2009 à 08:26
    Hello,
    J'arrive pas à être méchant ( A quoi ça sert ? + perte de temps ). Lol, je vais te faire mal, vas y, les mots, ça chatouille. Bon, couic pas le blog, si ? Bah
    37
    rive
    Dimanche 28 Juin 2009 à 08:50
    ...
    Hypothèque ton âme ou... Ce serait cool pour certains( Qu'est-ce qui raconte le ... ), lol, je suis sûr que t'irais jusque là, nan, je peux dire ce que je veux, no réactions. Vive la coolitude.
    38
    rive
    Dimanche 28 Juin 2009 à 09:32
    ...
    Le 21 mars, j'ai détruit ma caisse, 3000 euros quand même, une goulf 3. J'ai mis 2 ans avant de penser à la perte. Ouais, frein à main à plus de 60 kms/h, je dérape sûr au moins 20 mètres sûr un mûr en pavé au parc barbieux, devant mon collège, bien la proximité de l'école. J'ai failli faire un truc de stupide. Ah non, le pire, c'était le feu rouge que j'ai brûlé. Coup de bol, heuresement, il était 1h du mat, jusque là, vous me croyez, j'ai vu aucunes voitures. 9h30, je m'ennui, on est dimanche, allez, il fait beau, ah ouais ok, dans toute la France presque. J'ai pensé à ouvrir un blog, mais non, un peu réservé le gars.
    39
    rive
    Dimanche 28 Juin 2009 à 09:55
    La dern's today
    Je sais, j'ai la main lourde là. J'ai découvert la sep 1 mois avant le diagnostic, grâce aux irms et symptômes à l'époque. J'ai touché dans le mille = Sep = 1 chance sûr mille au passage. Tâches blanches sûr l'irm = Lésions = Mauvaise trasmission des informations lors d'une poussée et pas que pendant. Ca ralentit ou accélère la transmission ( Dans mon cas, spasmes quasi instantanés, janvier 2006, mon ancien neuro était étonné, déjà que j'étais vif à l'époque, là... Je sors
    40
    rive
    Dimanche 28 Juin 2009 à 09:58
    Redern's
    L'entendement dépasse les limites de la bêtise humaine. JE sors
    41
    rive
    Dimanche 28 Juin 2009 à 12:26
    ?
    Je sais pas pourquoi, today, j'ai envie d'écrire, trop même... 2 à 5% de la pop Française sont touchés, principalement des femmes ( Doctissimo )par la fibromyalgie, les + fragiles, dommage que ce soit pas l'inverse ou pas du tout, pareil pour la sep. C'est bon, on va s'en sortir, on patiente, il est où le génie qu'il nous " traitimentisent ". Le dernier traitement que j'ai pris ( expérimental en gélules ), me faisait des brûlures au ventre, mon neuro : Sûr 16 personnes, vous êtes le seul à avoi ça. Ok, je patiente, dsl, je sais pas ce qui m'arrive là, je suis en forme, ça, c'est sûr.
    42
    rive
    Mercredi 15 Juillet 2009 à 16:20
    ...
    Hello, Un bon crut en 2009, jbsses lundi, mouah, çadesat 3 anset demis que j'ai pas taffé ! Là, bien, je souffle. Je connais un super lubrifiant à mettre dans l'huile, ça marche fort, ça consomme moins, l'écolo, à 2 euros leflacon chez me pour tous moteur je crois, notice. Son non commence parla treizième de l'alphabet,je sais... Et le deuxième par la troisièm lettres. Voilà, au pir il y'a les dérivés dans les centres autos. PLus de 2 ans, c'est entérré de mon côté, même si je m'en fous... Jevoudrais bien joue une parti d'échecs avec ton pro, il va m'écraser je pense... C'est possible ? Non, oki || Tu roulerais pas avec une mini coupé cabriolet allégé, de 360 cvs, la mini m3 S Coop-er. Tu vas en haut d'une tour, t'accélère ( 0 à 100en - de 5s ),tu travaerses un batiment pleins de nitres en verres en frein à main bien sur et tu t'arrête pile poil au bord l fenêtre comme dans le transporteur 2. Fini, tu reprends ta deuxième vie...:)
    43
    rive
    Mercredi 15 Juillet 2009 à 16:23
    44
    rive
    Vendredi 17 Juillet 2009 à 00:15
    ...
    - de 4 secondes la mini !! Elle veut faire la bise à la bugatti veyron ( 2.5s de 0 à 100 km/h avec 1001 cvs, la mini et 507 chevauw + Mé....., elle le bouffe en accélération et reprises, ebfin je crois... Stop la manitude |
    45
    rive
    Vendredi 17 Juillet 2009 à 12:27
    Euh
    Je peux recourir plus d'une heure, voir 3 et + ( Marathon ?, je vais immortaliser le 17 Juillet 2009 ! ) ). Je monterait la tour eiffel avec dans mes bras quelqu'un de 58 kgs, mouah, je sais pas, mais c'est depuis 2003 que je cours plus !! " Miracle "...C'est génial de faire des tests de QI, moi...
    46
    rive
    Samedi 18 Juillet 2009 à 13:00
    Hello à TOUS...
    99 il y' a 2 semaines, puis 101 et là... ??...(...-
    47
    rive
    Dimanche 19 Juillet 2009 à 11:32
    ...
    J'ai un peu oublié, mes proches sont au courant que j'écris ici, bref, je vais RALENTIR grave là... Si ma psy voulait que je retourne en hp, c'est à cause de mes " proches ", toujours en relation avec le cmp. Allez y, si ça va pas, en juin 2006 à octobre, je suis tombé pour la première fois en dépression sévère, mais pas été voir le cmp, donc pas de médocs, très efficace quand même, 2 semaines pour m'en remettre presque " en avril 2007 totalement ",je connaissais pas, mais de toutes façons, ils ont dit n'importe quoi à la psy, sinon, POURQUOI elle voulait que j'y retourne puisque je lui disais que j'étais heureux comme jamais !!... J'ai supprimé un " pote " sur msn + son numéro de portable que je connaissais depuis plus de 13 ans ! Un pur jaloux made in the Nord, pas tous ch'tis gentils, lol, NON. J'ai gardé l'histotique de msn comme PREUVES, ils en faut dans ce monde de tarés, oui pour une fois, c'est fini, c'est pas moi, quand tu vas en hp une fois seulement dans ma vie, les gens te font passer pour THE bad méchant alors que... Zut, MOI, j'ai des preuves en bétons par écrit, preuves irréfutables, c'est qui l'arbitre ? Ca va, 2 gars me soutiennent, ouf, ça fait plaisir, des connaissances du Lycée & Primaire, je souffle là... Je vous demande pas de me croire, qui veut l'historique de msn ? Non, mais je serait cap. Bref, toujours un truc à dire le faux marin, si je pouvais en dire plus, fine, mais des proches lisent ce blog... Ah ouais, t'as beau avoir un QI de génie ( 145 et + ), ça t'empêches pas d'être idiot dans les " échecs " de la vie, j'adore les échecs de la life & le jeu.Lol, dur dur d'arrêter d'écrire, mouah, je vais un livre, pas difficile à deviner d'après mes écrits here, sur certaines personnes et la vie qui les entourent, merde, ils m'ont absorbés dans leurs spirales de... Je suis sorti
    48
    rive
    Mardi 21 Juillet 2009 à 01:56
    Hello,
    Gaston Lagaffe, j'ai écrit un " pavé ", j'actualise, ça vient pas, je ferme la page, bref, j'ai perdu le texte...Je disais : POURQUOI EN FRANCE? ON N'A PAS DROIT AU SATIVEX POUR LA SEP ET MËME PLEINS D'AUTRES MALADIES !! VOUS FONCEZ DROIT DANS LE MUR | Aie ? Lol, NON, ILS COMPRENNENT RIEN DE RIEN, NORMAL, ILS SONT EN BONNE SANTé POUR LA " PLUPART ", AU CANADA ? OUI, les veinards, et l'alcool par contre, c'est en vente libre, mr un tel va battre sa femme, voir jusqu'a l'expédier dans l'au-delà, FASCINANT, tape sur moi, j'encaisse et aprés je te gifles tranquilou devant ta femme, try RIGOLO...>>| Encore un CON qui fonce dans le mur||| Je suis passé par là, mais c'est ma caisse qui était morte, moi, mal à la tête 10s et encore... Bref, réfléchissez avant de dire n'importe quoi, on va où ? Quoi ? Encore le mur, je te retiens pas, va t'amuser, je vais loin là, mais bon, PROUVER moi que j'ai tort, IMPOSSIBLE, on en parle ? Avec des PREUVES SCIENTIFIQUES, je vous expose un sujet en 1 journée. Vous me croyez pas ? Allo le Canada, je vous passe Mr Sarkosy, président de la France, lui aussi, faut qu'il se réveille... Respect quand même, c'est notre PRéSIDENT, ça va venir en 2009-2010, lol, je me prend pour un médium, euh NON, je dis ça comme ça pour motiver la troupe, pareil ailleurs of course, mais le RETARD devient lourd là, et lourd aussi : MARRE d'écrire en majuscule, je crie inside et encore... " vous " ( ? )aussi. Il faut écrire le code en majuscule pour qu'il passe sans errurs d'ortho, 2009, j'ai compris, en 2007 je comprenais pas lol, je suis acquité, j'etais ailleurs, dsl, allez bye, je souffle...>>>
    49
    rive
    Mardi 21 Juillet 2009 à 02:43
    J'ai oublié...
    Le sativex se prescrit bien sur sur ordonnance médical. Encore une chose : Certaines personnes ne supportent pas ça, donc il faut tester la bonne dose sur la personne en question, Pertes de mémoires, folie, etc +.... Et prendre en compte la fragilité de la personne... Bref, si vous pouvez vous passer de ce truc, ben, HéSITEZ PAS ! Franchement si j'avais pas ces spasmes et cette douleur, genre tendinite au bras gauche, enfin, ça marche pas pour tout le monde. " We are the world ". Dès que j'ai plus de soucis de santé, j'arrête, c'est certain !+
    50
    rêve-rive-rem...
    Mardi 21 Juillet 2009 à 11:18
    HI,
    Robert Schuman ( 1886-1963, mon grand père est né en 1870 -1942 !!, un HOMME French ( Robert )pour ceux.... Les autres, tant mieux, good, vive l'école, j'ai pas le bac lol ! " Déprimé ", mais je me rattrape à 29 ans, 30 le mois prochain pendant le ramadan, cool, réunion familiale, c'est ça qui m'a permis d'être en bonne santé de la Dépression en octobre 2006 ! Le plus dur de l'année come bientôt ! 1870, lol ok, 1914 et 1939, merci hitler, pas de majuscules à son nom, ça va pas, ah si, à sa famille ou ceux qui s'appellent Hitler actuellement, RIEN à voir avec lui, bref...). Donc, Schuman aide l'Europe en 1950, guerre froide qui commence, l'Europe est mal... Blablabla... J'ai arrêté la cigarette, BON début... More than i can say ( L.S. en 1980, zic ). Je connais un Laurent S...., il m'a jetè sur mon pied droit en 1994, sympa le mec, 3 jours de Douleur Intense, même pas été à l'hosto. Stupide, surtout LUI of course ! Le pire, c'est que je lui en voulait pas trop, puisque j'ai continuer à taîner avec lui, pathétique...
    51
    rive le méchant...:)
    Lundi 27 Juillet 2009 à 16:15
    J'écris plus...:)
    Rien à voir avec Camille, bref...:)
    52
    rive
    Mardi 28 Juillet 2009 à 07:18
    Erreur de ma famille...
    Je retire ce que j'ai dit sûr Nicholas Sarkosy, notre président, j'ai juste dit qu' il devait se réveiller comme pas mal de personnes, ça va, il est ressorti de l' hôpital, me too, j'ai était poussé avec violence dans la voiture par 3 mecs pour me ramener à l' hôpital de Roubaix, je suis, on m'a emmenné à l'hôpital psychiatrique Bonnafé, ressorti hier, mais ça va, ils sont pardonnés, comme toujours, moi ça va et vous ( Vous pouvez répondre please ), j'ai prévenu la plice au cas où ça recommence ). Qui a un travail, même au smic à me proposer dans n'importe quoi ? à+
    53
    rive-Badi.
    Mercredi 29 Juillet 2009 à 09:34
    Décidement...,
    Le taf, c'est pour début août, d'après la l' intérim, télé conseiller, mouais, pour commencer, je brûle pas les étapes, après... Franchement, LES pavés, ça donne pas envie de lire et faire le monologue, c'est zzzzzzzzzz. Heuresement que je peux parler avec les " autres ". Celui qui à quelque chose à dire, go, welcome...
    54
    Un humain qui en a m
    Mercredi 29 Juillet 2009 à 17:10
    Qui aime bien, châtie bien ? Rdz au cimetière alors ? NON, je balague, Ah oui Camille, la pugiste, t'as évoluer ?....
    Bref, je retourne en hp, c'est la goutte d'eau qui déborde du vase là, pfft, j'arrive, souhaîtez-moi un bon shoot au ziprexa, temesta, darcian, je sais plus pour le dernier, je suis encore plus épanoui, zzzz... Lol, c'est eux les déglingués de la tête, j'ai fait AUCUNE erreur, popolice, nan, 30 ans le 18, pas le ! Le ..., arrête de nous soûler avec tes fausses histoire, oui, ok, j'ai pleins de preuves moi, salut
    55
    rive
    Jeudi 30 Juillet 2009 à 19:42
    Bonjour
    J' ai arrêté le cannabis, plus rien, j'ai plus de douleurs depuis 8 jours, plus du tout !!!!
    56
    rive
    Jeudi 30 Juillet 2009 à 19:42
    Bonjour
    J' ai arrêté le cannabis, plus rien, j'ai plus de douleurs depuis 8 jours, plus du tout !!!!
    57
    rive bref
    Samedi 8 Août 2009 à 09:48
    Bonjour
    Le monologue : Je regrette rien non plus ! T'en fais pas des boulettes généralement, mais je m'en fiche, on peut pas revenir en arrière, mais c'est mieux !!... T'as la " poisse " ? Non, t'es intellec, ça c'est sûr, je brosse pas, vu à l'écrit en février en 2007 ( Puis... ) mais malade psychologiquement, tout le monde est au courant now, bref, comment l'expliquer ici ? Trop long... Hi quand même
    58
    ...
    Lundi 10 Août 2009 à 12:12
    Hi,
    http://www.youtube.com/watch?v=E-FhvwnGq60
    59
    .
    Lundi 10 Août 2009 à 12:24
    .
    http://www.youtube.com/watch?v=QggN4XPEiRY&feature=fvst
    60
    Stop aller |...
    Lundi 10 Août 2009 à 12:51
    J'vais oublié, un peu...
    http://www.youtube.com/watch?v=U-F-Pv2NfVk
    61
    ...
    Lundi 10 Août 2009 à 14:48
    Plutôt, la vie continue of course
    http://www.youtube.com/watch?v=W69SSLfRJho&feature=related
    62
    ...
    Lundi 10 Août 2009 à 14:50
    Plutôt ( Aussi ), la vie continue of course
    http://www.youtube.com/watch?v=W69SSLfRJho&feature=related
    63
    rive... |
    Lundi 10 Août 2009 à 17:06
    ||
    http://www.youtube.com/watch?v=qglR7q-bD3A
    64
    blagues
    Mardi 11 Août 2009 à 19:51
    Bref
    http://www.youtube.com/watch?v=_HUu-iPv5Go&NR=1
    65
    blagues
    Mardi 11 Août 2009 à 19:53
    La suite et finit, 2/2
    http://www.youtube.com/watch?v=5hFGQa1Xuvc&NR=1
    66
    Bouh, c'est fascinan
    Vendredi 14 Août 2009 à 09:53
    AIê aie aîe
    66 messages, nan pas 366.... Je compte pas les points là, c'est trop là, donc, bonjour ou salem ou bonjourno, blablaba
    67
    Bouh, c\'est fascina
    Vendredi 14 Août 2009 à 09:58
    Bonjour la ...faco, ah non, mon bof dort là je crois... BLabla...
    plus de blagues, même sûr l' étoile filante que j ' ai " crût " voir en 2004, je suis naze d'écrire, qui me lit là ? ...à+
    68
    blagues
    Samedi 15 Août 2009 à 09:33
    Bonjour,
    trop de messages là
    69
    rive
    Samedi 30 Avril 2011 à 18:55
    Est-ce que la personne qui tient ce blog peut effacer TS "mes" messages ?
    ...please. A chaque fois que je suis intervenu dans ce blog (2007+09)j'étais dans un état psychotique en gros ( d'ailleurs c'était toujours 2-3 mois environ avant l'hp. J'approuve rien de ce que j'ai écrit, c'est à vomir, je faisais n'imp.. Désolé d'avoir pollué ici. C'est le jour et la nuit comparé à maintenant.
    70
    rive
    Jeudi 12 Mai 2011 à 20:37
    La même chose...
    Pas d'alerte message dans ce blog ? Ca craint, j'ai écrit des trucs dont je me souvenais plus... Putain, je demande pas la lune, juste un reset de tous mes messages. Elle est passée où la " défenseuse des âmes perdues... ", je sais plus, c'est pas les mots éxacts... Même un mec déchiré écrirait pas ces conneries ( Non ?... ). Sarko le daiï-lama, ce que je croyais en 2009... NAN, C'est un haineux ce pov ...reset.
    71
    rive
    Mardi 17 Mai 2011 à 07:02
    J'peux respirer...
    Un luxe à panam. Moi, je peux pas effacer mes propres messages ! ( même au réveil j'y pense, comme quoi ça me casse... ).
    72
    rt
    Jeudi 19 Mai 2011 à 22:32
    rg
    Internet Aller à : Navigation, rechercher Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec World Wide Web. Internautes par millier d'habitants dans le monde en 2009 Visualisation des multiples chemins à travers une portion d'Internet. Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le protocole de communication IP (Internet protocol). Son architecture technique décentralisée reposant sur l'interconnexion de réseaux lui vaut le surnom de réseau des réseaux. Internet ayant été popularisé par l'apparition du World Wide Web, les deux sont parfois confondus par le public non averti. Le World Wide Web n'est pourtant que l'une des applications d'Internet. L'accès à Internet peut être obtenu grâce à un fournisseur d'accès à Internet via divers moyens de communication électronique : soit filaire (réseau téléphonique commuté (bas débit), ADSL, fibre optique jusqu'au domicile) , soit sans fil (WiMAX, par satellite, 3G+). Un utilisateur d'Internet est désigné par le néologisme « internaute ». Sommaire [masquer] 1 Terminologie 2 Historique 3 Gouvernance 3.1 Au niveau régional (continents) 4 Statistiques 5 Aspects juridiques 6 Technique 6.1 Connexions grand public 6.2 Protocoles 7 Internet comme outil de mobilisation 8 Notes et références 9 Voir aussi 9.1 Articles connexes 9.2 Liens externes 9.3 Bibliographie Terminologie[modifier] Le terme d'origine américaine « Internet » a été dérivé du concept d'internetting (en français : « interconnecter des réseaux ») dont la première utilisation documentée remonte à octobre 1972 par Robert E. Kahn1 au cours de la première ICCC (International Conference on Computer Communications) à Washington. Les origines exactes du terme Internet restent à déterminer. Toutefois, c'est le 1er janvier 1983 que le nom « Internet », déjà en usage pour désigner l'ensemble d'ARPANET et plusieurs réseaux informatiques, est devenu officiel.[réf. nécessaire] En anglais, on utilise un article défini et une majuscule, ce qui donne the Internet. Cet usage vient du fait que « Internet » est de loin le réseau le plus étendu, le plus grand « internet » du monde, et donc, en tant qu'objet unique, désigné par un nom propre. Un internet (un nom commun avec « i » minuscule) est un terme d'origine anglaise utilisé pour désigner un réseau constitué de l'interconnexion de plusieurs réseaux informatiques au moyen de routeurs. Une publication au Journal officiel de la République française indique qu'il faut utiliser le mot « internet » comme un nom commun, c'est-à-dire sans majuscule2. L'académie française recommande de dire « l'internet »3. Il existe une controverse sur le sujet entre les partisans des expressions « l'Internet » , « l'internet » , « Internet » et « internet » 4. Historique[modifier] Article détaillé : Histoire d'Internet. Les mémos que Licklider du Massachusetts Institute of Technology (MIT) écrivit en juillet 1962 sont les plus anciens textes décrivant les interactions sociales qui seraient possibles avec un réseau d'ordinateurs. Cela devait notamment faciliter les communications entre chercheurs de la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA). En octobre 1962, Licklider fut le premier chef du programme de recherche en informatique de la DARPA. Il persuada ses successeurs Ivan Sutherland, Bob Taylor et le chercheur du MIT Lawrence G. Roberts de l'intérêt des réseaux informatiques. En 1961, Leonard Kleinrock du MIT publia le premier texte théorique sur les télécommunications par paquets et en 1964 il publia le premier livre sur le sujet. En 1965, Roberts testa avec Thomas Merrill la première connexion informatique à longue distance, entre le Massachusetts et la Californie. Le résultat montra que des ordinateurs pouvaient travailler ensemble à distance, mais que le mode de télécommunication par établissement de circuit du système téléphonique était inadapté. Le concept de communication par paquets de Kleinrock s'imposa. En 1966, Roberts fut engagé par Taylor à la DARPA pour concevoir l'ARPANET. Il publia les plans en 1967. En présentant ce texte, il découvrit deux autres groupes de chercheurs travaillant indépendamment sur le même sujet : un groupe du National Physical Laboratory (NPL) du Royaume-Uni avec Donald Davies et Roger Scantlebury, et un groupe de la RAND Corporation avec Paul Barran. Entre 1962 et 1965, le groupe de la RAND avait étudié la transmission par paquets pour l'armée américaine. Le but était de pouvoir maintenir les télécommunications en cas d'attaque (éventuellement nucléaire), ce que permet une transmission par paquets dans un réseau non centralisé. Il s'agissait d'un développement indépendant d'ARPANET : bien que probablement robuste face à une telle attaque, ARPANET n'a pourtant été conçu que pour faciliter les télécommunications entre chercheurs. Le rapport de Paul Baran est resté purement théorique, et est rapidement tombé dans l'oubli. Mais le mythe d'« ARPANET comme dernier rempart à une attaque atomique » trouve là son origine. Pendant ce temps, au British National Physical Laboratory, l'équipe de Donald Davies avait progressé : NPL Network, le premier réseau maillé fondé sur la transmission de datagrammes (packets) était fonctionnel. Mais l'histoire d'Internet n'a pas été écrite par les Européens : ARPANET sera désormais l'origine officielle d'Internet. En août 1968, la DARPA accepta de financer le développement du matériel de routage des paquets d'ARPANET. Ce développement fut confié en décembre à un groupe de la firme Bolt, Beranek and Newman (BBN) de Boston. Ce dernier travailla avec Bob Kahn sur l'architecture du réseau. Roberts améliorait les aspects topologiques et économiques du réseau. Kleinrock préparait des systèmes de mesures du réseau. Le 20 septembre 1969, BBN installa le premier équipement à l'UCLA où travaillait Kleinrock. Le second nœud du réseau fut installé au Stanford Research Institute (SRI) où travaillait Douglas Engelbart sur un projet d'hypertexte. Deux nœuds supplémentaires furent ajoutés avec l'université de Santa Barbara et l'université d'Utah. Fin 1969, ARPANET comptait donc quatre nœuds. Le Network Working Group (NWG) conduit par Steve Crocker finit le protocole de communication poste-à-poste NCP en décembre 1970. Ce protocole fut adopté entre 1971 et 1972 par les sites branchés à ARPANET. Ceci permit le développement d'applications par les utilisateurs du réseau. En 1972, Ray Tomlinson mit au point la première application importante : le courrier électronique. En octobre 1972, Kahn organisa la première démonstration à grande échelle d'ARPANET à l'International Computer Communication Conference (ICCC). C'était la première démonstration publique. Le concept d'Internet est né d'ARPANET. L'idée était de permettre la connexion entre des réseaux divers : ARPANET, des communications avec les satellites, des communications par radio. Cette idée fut introduite par Kahn en 1972 sous le nom de Internetting. Le protocole NCP d'ARPANET ne permettait pas d'adresser des hôtes hors d'ARPANET ni de corriger d'éventuelles erreurs de transmission. Kahn décida donc de développer un nouveau protocole, qui devint finalement TCP/IP. En parallèle, un projet inspiré par ARPANET était dirigé en France par Louis Pouzin : le projet Cyclades. De nombreuses propriétés de TCP/IP ont ainsi été développées, plus tôt, pour Cyclades. Pouzin et Kahn indiquent que TCP/IP a été inspiré par Cyclades. En 1973, Kahn demanda à Vint Cerf (parfois appelé le père d'Internet) de travailler avec lui, car Cerf connaissait les détails de mise en œuvre de NCP. Le premier document faisant référence à TCP est écrit en 1973 par Cerf : A Partial Specification of an International Transmission Protocol. La première spécification formelle de TCP date de décembre 1974, c'est le RFC 675. La version initiale de TCP ne permettait que la communication en établissant un circuit virtuel. Cela fonctionnait bien pour le transfert de fichiers ou le travail à distance, mais n'était pas adapté à des applications comme la téléphonie par Internet. TCP fut donc séparé de IP et UDP proposé pour les transmissions sans établissement d'un circuit. À la fin des années 1980, la NSF (National Science Foundation) qui dépend de l'administration américaine, met en place cinq centres informatiques surpuissants, auxquels les utilisateurs pouvaient se connecter, quel que soit le lieu où ils se trouvaient aux États-Unis : ARPANET devenait ainsi accessible sur une plus grande échelle. Le système rencontra un franc succès et, après la mise à niveau importante (matériels et lignes) à la fin des années 1980, s'ouvrit au trafic commercial au début des années 1990. Le début des années 1990 marque, en fait, la naissance d'Internet tel que nous le connaissons aujourd'hui : le web, un ensemble de pages en HTML mélangeant du texte, des liens, des images, adressables via une URL et accessibles via le protocole HTTP. Ces standards, développés au CERN par Tim Berners-Lee et Robert Cailliau devinrent rapidement populaires grâce au développement au NCSA par Marc Andreessen et Éric Bina du premier navigateur multimédia Mosaic. En janvier 1992, l’Internet Society (ISOC) voit le jour avec pour objectif de promouvoir et de coordonner les développements sur Internet. L’année 1993 voit l’apparition du premier navigateur Web ou butineur (browser), supportant le texte et les images. Cette même année, la National Science Foundation (NSF) mandate une compagnie pour enregistrer les noms de domaine. Gouvernance[modifier] Nombre d'utilisateurs par pays en 2006 (sources CIA) Article détaillé : Gouvernance d'Internet. Selon la définition du groupe de travail sur la gouvernance d'Internet, il faut entendre par « gouvernance de l’Internet » l’élaboration et l’application par les États, le secteur privé et la société civile, dans le cadre de leurs rôles respectifs, de principes, normes, règles, procédures de prise de décisions et programmes communs propres à modeler l’évolution et l’usage de l’Internet. Les registres de métadonnées sont importants dans l'établissement de règles d'accès aux ressources web qui utilisent les Uniform Resource Identifiers (qui peuvent être les URL qui s'affichent sur la barre de navigation de l'ordinateur personnel). Un certain nombre d'organismes sont chargés de la gestion d'Internet, avec des attributions spécifiques. Ils participent à l'élaboration des standards techniques, l'attribution des noms de domaines, des adresses IP, etc. : Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN), sous la tutelle du Département du Commerce des États-Unis ; Internet Engineering Task Force (IETF) qui s'occupe des aspects architecturaux et techniques, Internet Society (ISOC). Dans un but de maintenir ou d'élargir la neutralité des réseaux, mais aussi d'engager les diverses parties globales dans un dialogue sur le sujet de la gouvernance, les Nations unies ont convoqué : le Sommet mondial sur la société de l'information ; le Forum sur la gouvernance de l'Internet. La gestion des ressources numériques essentielles au fonctionnement d'Internet est confiée à l'Internet Assigned Numbers Authority (IANA), celle-ci délègue l'assignation des blocs d'adresses IP et de numéros d'Autonomous System aux registres Internet régionaux. Au niveau régional (continents)[modifier] Dans l'Union européenne : Voir Utilisation de l'URI pour l'accès aux ressources informatiques dans l'Union européenne Statistiques[modifier] Article détaillé : Internet dans le monde. Selon Internet World Stats5, il a été recensé 1,8 milliard d'internautes en décembre 2009. Évolution du nombre d'internautes entre 1990 et 2004. Évolution du nombre de serveurs entre 1992 et 2006. Évolution du nombre de routes sur Internet depuis 1989 Aspects juridiques[modifier] Pays restreignant l'accès à Internet d'après Reporters sans frontières. Le droit d'Internet regroupe l'ensemble des règles de droit applicables au réseau Internet. Il n'existe pas de droit spécifique à Internet, mais plutôt une application du droit commun au réseau Internet, avec cependant l'apparition d'aménagements de certaines législations nationales afin de prendre en compte ses particularités (ex. en France : la Loi pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) du 21 juin 2004). Selon Benjamin Bayart, activiste pour la neutralité de réseaux, l'avis du Conseil constitutionnel rendu le 10 juin 2009note 1 confirme qu'« Internet est essentiel à l’exercice de la liberté d’expression »6. L'application du droit sur Internet est rendue difficile pour deux raisons principales : le réseau Internet est international, or le droit est généralement national. sous le couvert du réseau Internet, il est souvent difficile d'identifier les utilisateurs, et donc les responsables d'infractions. Internet soulève notamment des questions de droit relatives à la propriété intellectuelle (droit d'auteur, droit des marques, etc.), au droit de la presse et des publications (infractions de presse, injure, diffamation, incitation à la haine raciale, etc.), au droit à l'image, mais aussi depuis le développement du web commercial, au droit de la publicité, au droit du commerce, etc. Technique[modifier] Transit du trafic IP entre un ordinateur et un serveur. Chaque routeur oriente le trafic vers un routeur voisin plus proche de la destination. Internet est constitué de la multitude de réseaux répartis dans le monde entier et interconnectés. Chaque réseau est rattaché à une entité propre (université, fournisseur d'accès à Internet, armée) et est associé à un identifiant unique appelé Autonomous System (AS) utilisé par le protocole de routage BGP. Afin de pouvoir communiquer entre eux, les réseaux s'échangent des données, soit en établissant une liaison directe, soit en se rattachant à un nœud d'échange (point de peering). Ces échanges peuvent se limiter au trafic entre leurs utilisateurs respectifs (on parle alors de peering) ou bien inclure le trafic de tiers (il s'agit alors d'accord de transit). Un opérateur qui fournit un service de transit Internet à d'autres fournisseurs d'accès est appelé carrier. Ces accords d'échange de trafic sont libres, ils ne font pas l'objet d'une régulation par une autorité centrale. Chaque réseau est connecté à un ou plusieurs autres réseaux. Lorsque des données doivent être transmises d'un ordinateur vers un autre appartenant à un AS différent, il faut alors déterminer le chemin à effectuer parmi les réseaux. Les routeurs chargés du trafic entre les AS disposent généralement d'une table de routage complète (Full routing table)7 de plus de 330 000 routes en 20108, et transmettent le trafic à un routeur voisin et plus proche de la destination après consultation de leur table de routage. Des chercheurs israéliens de l'université Bar-Ilan ont déclaré après avoir analysé les nœuds reliant l'ensemble des sites qu'Internet est un réseau méduse. Ils la définissent comme ayant un cœur dense connectés à une multitude d'autres sites, qui ne sont reliés entre eux que par ce cœur, semblable à un maillage à structure fractale. Cette zone permet à 70 % du réseau de rester connecté sans passer par le cœur. Les chercheurs indiquent donc cette zone comme piste pour désengorger le trafic, en répartissant mieux les sites de cette zone9. Connexions grand public[modifier] Pour accéder à Internet il faut disposer d'un équipement IP ainsi qu'une connexion à un fournisseur d'accès. Pour cela, l'utilisateur emploie les matériels et logiciels suivants : Un ordinateur personnel ou tout autre équipement terminal d'un réseau : Assistant personnel Console de jeux vidéo Téléphone mobile Un canal de communication vers le fournisseur d'accès : Fibre optique Ligne téléphonique fixe : ligne analogique, xDSL Ligne téléphonique mobile : 3G+, 3G, Edge, GPRS, GSM (CSD) Internet par satellite Wi-Fi Un système (logiciel/matériel) client pour le protocole réseau utilisé (PPP, PPPoX, Ethernet, ATM, etc.) Un fournisseur d'accès à Internet (FAI) (en anglais ISP pour Internet Service Provider) Des logiciels sont, eux, nécessaires pour exploiter Internet suivant les usages : Courrier électronique : un client SMTP et POP (ou POP3) ou IMAP (ou IMAP4) Transferts de fichiers : un client ou un serveur FTP (File Transfert Protocol) World Wide Web : un navigateur Web Pair à pair : l'un des nombreux logiciels de P2P en fonction de l'usage (partage de fichiers en pair à pair, Calcul distribué, P2P VoIP, etc.) Protocoles[modifier] Internet fonctionne suivant un modèle en couches, similaire au modèle OSI. Les éléments appartenant aux mêmes couches utilisent un protocole de communication pour s'échanger des informations. Un protocole est un ensemble de règles qui définissent un langage afin de faire communiquer plusieurs ordinateurs. Ils sont définis par des normes ouvertes, les RFC. Chaque protocole a des fonctions propres et, ensemble, ils fournissent un éventail de moyens permettant de répondre à la multiplicité et à la diversité des besoins sur Internet. Les principaux sont les suivants : IP (Internet Protocol) aussi appelé IPv4 : protocole réseau qui définit le mode d'échange élémentaire entre les ordinateurs participants au réseau en leur donnant une adresse unique sur le réseau. TCP : responsable de l'établissement de la connexion et du contrôle de la transmission. C'est un protocole de remise fiable. Il s'assure que le destinataire a bien reçu les données, au contraire d'UDP. HTTP (HyperText Transfer Protocol) : protocole mis en œuvre pour le chargement des pages web. HTTPS : pendant du HTTP pour la navigation en mode sécurisé. FTP (File Transfer Protocol) : protocole utilisé pour le transfert de fichiers sur Internet. SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) : mode d'échange du courrier électronique en envoi. POP3 (Post Office Protocol version 3) : mode d'échange du courrier électronique en réception. IMAP (Internet Message Access Protocol) : un autre mode d'échange de courrier électronique. IRC (Internet Relay Chat) : protocole de discussion instantanée. NNTP (Network News Transfer Protocol) : protocole de transfert de message utilisé par les forums de discussion Usenet SSL ou TLS : protocoles de transaction sécurisée, utilisés notamment pour le paiement sécurisé. UDP : permet de communiquer, de façon non fiable mais légère, par petits datagrammes. DNS (Domain Name System) : système de résolution de noms Internet. ICMP (Internet Control Message Protocol) : protocole de contrôle du protocole IP. Suite à l'épuisement des adresses IPv4, le protocole IPv6 a été développé. Celui-ci dispose d'un espace d'adressage considérable. Indépendamment du transfert entre deux points, les routeurs doivent pouvoir s'échanger des informations de routage. Un IGP (Interior Gateway Protocol) et un EGP (Exterior Gateway Protocol) comme BGP (Border Gateway Protocol) satisfont ce besoin. Internet comme outil de mobilisation[modifier] Internet a commencé à se développer dans le monde dans les années 1995-2000, au moment où la communauté des informaticiens se préparait au passage à l'an 2000 (appelé Y2K dans le monde anglosaxon). Le consultant canadien Peter de Jaeger a largement contribué dans ces années à la mobilisation mondiale, grâce à son site internet year2000.com, qui était à l'époque le site le plus interconnecté au monde. À l'occasion du 10e anniversaire du passage à l'an 2000, Peter de Jaeger a reçu le Lifeboat Foundation’s 2009 Guardian Award. Eric Klien, président de la Lifeboat Foundation, a salué les efforts de Peter de Jaeger en ajoutant : « Let us learn from the Y2K success by applying its worldwide mobilization method to future problems and not mislearn from it that all future problems will just solve themselves somehow so we can ignore them. » « Tirons les leçons du succès du passage informatique à l'an 2000 en appliquant sa méthode de mobilisation mondiale à des problèmes futurs, et sans croire que tous les problèmes futurs se résoudront d'eux-mêmes alors même qu'on les ignorerait. »10 Alors même que certains experts dénoncent de mauvaises hypothèses sur le rôle des techniques de l'information et de la communication par rapport aux problèmes d'environnement, les mêmes experts soulignent qu'internet peut jouer un rôle très important pour la mobilisation des citoyens sur les questions de responsabilité sociale et de développement durable. Internet est en effet un réseau de vigilance, alimenté par les associations, les ONG, et les gouvernements, accessible à tous les citoyens (au moins dans les pays les plus développés), et qui peut en outre servir de source d'information pour les médias. La convention d'Aarhus, signée en 1998 par 39 États, porte sur l'accès à l'information et la participation du public au processus décisionnel. En France, elle a donné lieu au portail Toutsurlenvironnement.fr, qui publie de nombreuses informations environnementales. L'internet de deuxième génération (web 2.0), fournit des plateformes d'échange entre utilisateurs grâce à des services collaboratifs tels que les wikis. L'encyclopédie Wikipédia en est d'ailleurs un excellent exemple11. Internet est souvent employé comme outil de mobilisation par les organisations non gouvernementales et altermondialistes, comme par exemple Attac12. Notes et références[modifier] Notes ↑ À l'occasion de l'examen de la Loi Création et Internet Références ↑ (en)Officers & Directors - Robert E. Kahn [archive] ↑ Commission générale de terminologie et de néologie. Liste des termes, expressions et définitions adoptées, Vocabulaire de l'informatique et de l'internet, NOR: CTNX9903444K, JORF du 16 mars 1999 (p. 3907) [archive] ↑ Dans la 9e édition de son Dictionnaire, l'Académie écrit « Un ordinateur connecté à l'internet. » source sur le site CNRTL [archive]. ↑ « Clés pour Internet », Economica, 2006, page 19 ↑ World Internet Usage Statistics News and Population Stats [archive] ↑ Benjamin Bayart, « La neutralité du réseau : Extrait du livre La bataille Hadopi », dans framablog, Octobre 2009 [texte intégral [archive]] ↑ Analyzing the Internet BGP Routing Table [archive] ↑ BGP routing table analysis [archive] ↑ Science & Avenir, août 2007, page 19 ↑ (en) Y2K leader is recognized for worldwide efforts to avert problems [archive] ↑ Florence Rhodain, Bernard Fallery, après la crise de conscience écologique, les TIC en quête de responsabilité sociale [archive] ↑ Éric Georges, de l'utilisation d'internet comme outil de mobilisation : les cas d'Attac et de SalAMI, Sociologie et sociétés, vol. 32, n° 2, 2000, p. 172-188 [archive] Voir aussi[modifier] Sur les autres projets Wikimédia : « Internet », sur Wikimedia Commons (ressources multimédia) « Internet », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) « Recherche d'information sur internet », sur Wikibooks (livres pédagogiques) « Internet », sur Wikinews (actualités libres) Articles connexes[modifier] Accessibilité du Web Nomadisme numérique Bulle Internet Commerce électronique Courrier électronique Dématérialisation Internet Archive Internet par satellite Intranet Libertés sur Internet Société de l'information Technologies de l'information et de la communication World Wide Web ICANN : Internet Corporation for Assigned Names and Numbers Liens externes[modifier] (fr) Une histoire alternative et distrayante d'Internet.; (fr) Qu'est-ce qu'Internet?, cycle de trois conférences donné à Sciences Po par Benjamin Bayart; (en) RFC 791 internet protocol, septembre 1981, définition des paquets IP et de leur circulation, base du fonctionnement d'un internet et d'Internet ; (en) RFC 1000 The request for comments reference guide, août 1987, l'histoire des débuts d'Internet et des premiers RFC ; (en) RFC 1462 What is the Internet?, mai 1993, une tentative de réponse à cette question ; (en) RFC 1580 (FYI 23) Guide to Network Resource Tools, mars 1994, présentation des applications d'Internet ; (en) Internet history, histoire illustrée ; (en) Internet Pioneers, avec plusieurs biographies ; (fr) Web culture : nouveaux modes de connaissance, nouvelles sociabilités, un dossier publié par La Clé des langues ; Bibliographie[modifier] (fr) L’ère d’Internet Les enjeux d’un réseau global, Dossier Pour la Science n° 66, janvier-mars 2010 (fr) "l'analyse des sites internet", sébastien Rouquette, Ina/de boeck, 2009, 300 p. Jacques Vallée, Au cœur d'Internet : un pionnier français du réseau examine son histoire et s'interroge sur l'avenir, Balland, 2004 [lire en ligne] Portail des télécommunications Portail des télécommunications Portail de l'Internet Portail de l'Internet Catégorie : Internet | [+] Créer un compte ou se connecter Article Discussion Lire Modifier Afficher l’historique Accueil Portails thématiques Index alphabétique Article au hasard Contacter Wikipédia Contribuer Aide Communauté Modifications récentes Accueil des nouveaux arrivants Faire un don Imprimer / exporter Boîte à outils Autres projets Autres langues Acèh Afrikaans Alemannisch አማርኛ Aragonés العربية ܐܪܡܝܐ مصرى অসমীয়া Asturianu Azərbaycanca Башҡортса Boarisch Žemaitėška Беларуская ‪Беларуская (тарашкевіца)‬ Български भोजपुरी Bamanankan বাংলা Brezhoneg Bosanski Català Нохчийн Cebuano کوردی Česky Kaszëbsczi Словѣ́ньскъ / ⰔⰎⰑⰂⰡⰐⰠⰔⰍⰟ Чӑвашла Cymraeg Dansk Deutsch Zazaki Ελληνικά Emiliàn e rumagnòl English Esperanto Español Eesti Euskara Estremeñu فارسی Suomi Võro Føroyskt Furlan Frysk Gaeilge 贛語 Gàidhlig Galego ગુજરાતી Gaelg هَوُسَ עברית हिन्दी Hrvatski Hornjoserbsce Kreyòl ayisyen Magyar Հայերեն Interlingua Bahasa Indonesia Igbo Ilokano Ido Íslenska Italiano ᐃᓄᒃᑎᑐᑦ/inuktitut 日本語 Basa Jawa ქართული Qaraqalpaqsha Taqbaylit Қазақша ភាសាខ្មែរ ಕನ್ನಡ 한국어 Ripoarisch Kurdî Кыргызча Latina Lëtzebuergesch Limburgs Líguru Lumbaart Lingála ລາວ Lietuvių Latgaļu Latviešu Malagasy Олык Марий Македонски മലയാളം Монгол मराठी Bahasa Melayu Mirandés မြန်မာဘာသာ مازِرونی Nāhuatl Plattdüütsch Nedersaksisch नेपाल भाषा Nederlands ‪Norsk (nynorsk)‬ ‪Norsk (bokmål)‬ Nouormand Occitan ଓଡ଼ିଆ Иронау Pangasinan Papiamentu Polski پنجابی پښتو Português Runa Simi Rumantsch Română Русский Русиньскый संस्कृत Саха тыла Sicilianu Srpskohrvatski / Српскохрватски සිංහල Simple English Slovenčina Slovenščina Soomaaliga Shqip Српски / Srpski Seeltersk Basa Sunda Svenska Kiswahili Ślůnski தமிழ் తెలుగు Тоҷикӣ ไทย Tagalog Tok Pisin Türkçe Татарча/Tatarça ئۇيغۇرچە / Uyghurche‎ Українська اردو O'zbek Vèneto Tiếng Việt West-Vlams Volapük Walon Winaray Wolof Хальмг ייִדיש Yorùbá 中文 Bân-lâm-gú 粵語 Dernière modification de cette page le 18 mai 2011 à 07:57. Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons paternité partage à l’identique ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence. Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis. Politique de confidentialité À propos de Wikipédia Avertissements Wikimedia Foundation Powered by MediaWiki
    73
    rt
    Jeudi 19 Mai 2011 à 22:33
    rg
    Internet Aller à : Navigation, rechercher Page d\'aide sur l\'homonymie Ne doit pas être confondu avec World Wide Web. Internautes par millier d\'habitants dans le monde en 2009 Visualisation des multiples chemins à travers une portion d\'Internet. Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le protocole de communication IP (Internet protocol). Son architecture technique décentralisée reposant sur l\'interconnexion de réseaux lui vaut le surnom de réseau des réseaux. Internet ayant été popularisé par l\'apparition du World Wide Web, les deux sont parfois confondus par le public non averti. Le World Wide Web n\'est pourtant que l\'une des applications d\'Internet. L\'accès à Internet peut être obtenu grâce à un fournisseur d\'accès à Internet via divers moyens de communication électronique : soit filaire (réseau téléphonique commuté (bas débit), ADSL, fibre optique jusqu\'au domicile) , soit sans fil (WiMAX, par satellite, 3G+). Un utilisateur d\'Internet est désigné par le néologisme « internaute ». Sommaire [masquer] 1 Terminologie 2 Historique 3 Gouvernance 3.1 Au niveau régional (continents) 4 Statistiques 5 Aspects juridiques 6 Technique 6.1 Connexions grand public 6.2 Protocoles 7 Internet comme outil de mobilisation 8 Notes et références 9 Voir aussi 9.1 Articles connexes 9.2 Liens externes 9.3 Bibliographie Terminologie[modifier] Le terme d\'origine américaine « Internet » a été dérivé du concept d\'internetting (en français : « interconnecter des réseaux ») dont la première utilisation documentée remonte à octobre 1972 par Robert E. Kahn1 au cours de la première ICCC (International Conference on Computer Communications) à Washington. Les origines exactes du terme Internet restent à déterminer. Toutefois, c\'est le 1er janvier 1983 que le nom « Internet », déjà en usage pour désigner l\'ensemble d\'ARPANET et plusieurs réseaux informatiques, est devenu officiel.[réf. nécessaire] En anglais, on utilise un article défini et une majuscule, ce qui donne the Internet. Cet usage vient du fait que « Internet » est de loin le réseau le plus étendu, le plus grand « internet » du monde, et donc, en tant qu\'objet unique, désigné par un nom propre. Un internet (un nom commun avec « i » minuscule) est un terme d\'origine anglaise utilisé pour désigner un réseau constitué de l\'interconnexion de plusieurs réseaux informatiques au moyen de routeurs. Une publication au Journal officiel de la République française indique qu\'il faut utiliser le mot « internet » comme un nom commun, c\'est-à-dire sans majuscule2. L\'académie française recommande de dire « l\'internet »3. Il existe une controverse sur le sujet entre les partisans des expressions « l\'Internet » , « l\'internet » , « Internet » et « internet » 4. Historique[modifier] Article détaillé : Histoire d\'Internet. Les mémos que Licklider du Massachusetts Institute of Technology (MIT) écrivit en juillet 1962 sont les plus anciens textes décrivant les interactions sociales qui seraient possibles avec un réseau d\'ordinateurs. Cela devait notamment faciliter les communications entre chercheurs de la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA). En octobre 1962, Licklider fut le premier chef du programme de recherche en informatique de la DARPA. Il persuada ses successeurs Ivan Sutherland, Bob Taylor et le chercheur du MIT Lawrence G. Roberts de l\'intérêt des réseaux informatiques. En 1961, Leonard Kleinrock du MIT publia le premier texte théorique sur les télécommunications par paquets et en 1964 il publia le premier livre sur le sujet. En 1965, Roberts testa avec Thomas Merrill la première connexion informatique à longue distance, entre le Massachusetts et la Californie. Le résultat montra que des ordinateurs pouvaient travailler ensemble à distance, mais que le mode de télécommunication par établissement de circuit du système téléphonique était inadapté. Le concept de communication par paquets de Kleinrock s\'imposa. En 1966, Roberts fut engagé par Taylor à la DARPA pour concevoir l\'ARPANET. Il publia les plans en 1967. En présentant ce texte, il découvrit deux autres groupes de chercheurs travaillant indépendamment sur le même sujet : un groupe du National Physical Laboratory (NPL) du Royaume-Uni avec Donald Davies et Roger Scantlebury, et un groupe de la RAND Corporation avec Paul Barran. Entre 1962 et 1965, le groupe de la RAND avait étudié la transmission par paquets pour l\'armée américaine. Le but était de pouvoir maintenir les télécommunications en cas d\'attaque (éventuellement nucléaire), ce que permet une transmission par paquets dans un réseau non centralisé. Il s\'agissait d\'un développement indépendant d\'ARPANET : bien que probablement robuste face à une telle attaque, ARPANET n\'a pourtant été conçu que pour faciliter les télécommunications entre chercheurs. Le rapport de Paul Baran est resté purement théorique, et est rapidement tombé dans l\'oubli. Mais le mythe d\'« ARPANET comme dernier rempart à une attaque atomique » trouve là son origine. Pendant ce temps, au British National Physical Laboratory, l\'équipe de Donald Davies avait progressé : NPL Network, le premier réseau maillé fondé sur la transmission de datagrammes (packets) était fonctionnel. Mais l\'histoire d\'Internet n\'a pas été écrite par les Européens : ARPANET sera désormais l\'origine officielle d\'Internet. En août 1968, la DARPA accepta de financer le développement du matériel de routage des paquets d\'ARPANET. Ce développement fut confié en décembre à un groupe de la firme Bolt, Beranek and Newman (BBN) de Boston. Ce dernier travailla avec Bob Kahn sur l\'architecture du réseau. Roberts améliorait les aspects topologiques et économiques du réseau. Kleinrock préparait des systèmes de mesures du réseau. Le 20 septembre 1969, BBN installa le premier équipement à l\'UCLA où travaillait Kleinrock. Le second nœud du réseau fut installé au Stanford Research Institute (SRI) où travaillait Douglas Engelbart sur un projet d\'hypertexte. Deux nœuds supplémentaires furent ajoutés avec l\'université de Santa Barbara et l\'université d\'Utah. Fin 1969, ARPANET comptait donc quatre nœuds. Le Network Working Group (NWG) conduit par Steve Crocker finit le protocole de communication poste-à-poste NCP en décembre 1970. Ce protocole fut adopté entre 1971 et 1972 par les sites branchés à ARPANET. Ceci permit le développement d\'applications par les utilisateurs du réseau. En 1972, Ray Tomlinson mit au point la première application importante : le courrier électronique. En octobre 1972, Kahn organisa la première démonstration à grande échelle d\'ARPANET à l\'International Computer Communication Conference (ICCC). C\'était la première démonstration publique. Le concept d\'Internet est né d\'ARPANET. L\'idée était de permettre la connexion entre des réseaux divers : ARPANET, des communications avec les satellites, des communications par radio. Cette idée fut introduite par Kahn en 1972 sous le nom de Internetting. Le protocole NCP d\'ARPANET ne permettait pas d\'adresser des hôtes hors d\'ARPANET ni de corriger d\'éventuelles erreurs de transmission. Kahn décida donc de développer un nouveau protocole, qui devint finalement TCP/IP. En parallèle, un projet inspiré par ARPANET était dirigé en France par Louis Pouzin : le projet Cyclades. De nombreuses propriétés de TCP/IP ont ainsi été développées, plus tôt, pour Cyclades. Pouzin et Kahn indiquent que TCP/IP a été inspiré par Cyclades. En 1973, Kahn demanda à Vint Cerf (parfois appelé le père d\'Internet) de travailler avec lui, car Cerf connaissait les détails de mise en œuvre de NCP. Le premier document faisant référence à TCP est écrit en 1973 par Cerf : A Partial Specification of an International Transmission Protocol. La première spécification formelle de TCP date de décembre 1974, c\'est le RFC 675. La version initiale de TCP ne permettait que la communication en établissant un circuit virtuel. Cela fonctionnait bien pour le transfert de fichiers ou le travail à distance, mais n\'était pas adapté à des applications comme la téléphonie par Internet. TCP fut donc séparé de IP et UDP proposé pour les transmissions sans établissement d\'un circuit. À la fin des années 1980, la NSF (National Science Foundation) qui dépend de l\'administration américaine, met en place cinq centres informatiques surpuissants, auxquels les utilisateurs pouvaient se connecter, quel que soit le lieu où ils se trouvaient aux États-Unis : ARPANET devenait ainsi accessible sur une plus grande échelle. Le système rencontra un franc succès et, après la mise à niveau importante (matériels et lignes) à la fin des années 1980, s\'ouvrit au trafic commercial au début des années 1990. Le début des années 1990 marque, en fait, la naissance d\'Internet tel que nous le connaissons aujourd\'hui : le web, un ensemble de pages en HTML mélangeant du texte, des liens, des images, adressables via une URL et accessibles via le protocole HTTP. Ces standards, développés au CERN par Tim Berners-Lee et Robert Cailliau devinrent rapidement populaires grâce au développement au NCSA par Marc Andreessen et Éric Bina du premier navigateur multimédia Mosaic. En janvier 1992, l’Internet Society (ISOC) voit le jour avec pour objectif de promouvoir et de coordonner les développements sur Internet. L’année 1993 voit l’apparition du premier navigateur Web ou butineur (browser), supportant le texte et les images. Cette même année, la National Science Foundation (NSF) mandate une compagnie pour enregistrer les noms de domaine. Gouvernance[modifier] Nombre d\'utilisateurs par pays en 2006 (sources CIA) Article détaillé : Gouvernance d\'Internet. Selon la définition du groupe de travail sur la gouvernance d\'Internet, il faut entendre par « gouvernance de l’Internet » l’élaboration et l’application par les États, le secteur privé et la société civile, dans le cadre de leurs rôles respectifs, de principes, normes, règles, procédures de prise de décisions et programmes communs propres à modeler l’évolution et l’usage de l’Internet. Les registres de métadonnées sont importants dans l\'établissement de règles d\'accès aux ressources web qui utilisent les Uniform Resource Identifiers (qui peuvent être les URL qui s\'affichent sur la barre de navigation de l\'ordinateur personnel). Un certain nombre d\'organismes sont chargés de la gestion d\'Internet, avec des attributions spécifiques. Ils participent à l\'élaboration des standards techniques, l\'attribution des noms de domaines, des adresses IP, etc. : Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN), sous la tutelle du Département du Commerce des États-Unis ; Internet Engineering Task Force (IETF) qui s\'occupe des aspects architecturaux et techniques, Internet Society (ISOC). Dans un but de maintenir ou d\'élargir la neutralité des réseaux, mais aussi d\'engager les diverses parties globales dans un dialogue sur le sujet de la gouvernance, les Nations unies ont convoqué : le Sommet mondial sur la société de l\'information ; le Forum sur la gouvernance de l\'Internet. La gestion des ressources numériques essentielles au fonctionnement d\'Internet est confiée à l\'Internet Assigned Numbers Authority (IANA), celle-ci délègue l\'assignation des blocs d\'adresses IP et de numéros d\'Autonomous System aux registres Internet régionaux. Au niveau régional (continents)[modifier] Dans l\'Union européenne : Voir Utilisation de l\'URI pour l\'accès aux ressources informatiques dans l\'Union européenne Statistiques[modifier] Article détaillé : Internet dans le monde. Selon Internet World Stats5, il a été recensé 1,8 milliard d\'internautes en décembre 2009. Évolution du nombre d\'internautes entre 1990 et 2004. Évolution du nombre de serveurs entre 1992 et 2006. Évolution du nombre de routes sur Internet depuis 1989 Aspects juridiques[modifier] Pays restreignant l\'accès à Internet d\'après Reporters sans frontières. Le droit d\'Internet regroupe l\'ensemble des règles de droit applicables au réseau Internet. Il n\'existe pas de droit spécifique à Internet, mais plutôt une application du droit commun au réseau Internet, avec cependant l\'apparition d\'aménagements de certaines législations nationales afin de prendre en compte ses particularités (ex. en France : la Loi pour la confiance dans l\'économie numérique (LCEN) du 21 juin 2004). Selon Benjamin Bayart, activiste pour la neutralité de réseaux, l\'avis du Conseil constitutionnel rendu le 10 juin 2009note 1 confirme qu\'« Internet est essentiel à l’exercice de la liberté d’expression »6. L\'application du droit sur Internet est rendue difficile pour deux raisons principales : le réseau Internet est international, or le droit est généralement national. sous le couvert du réseau Internet, il est souvent difficile d\'identifier les utilisateurs, et donc les responsables d\'infractions. Internet soulève notamment des questions de droit relatives à la propriété intellectuelle (droit d\'auteur, droit des marques, etc.), au droit de la presse et des publications (infractions de presse, injure, diffamation, incitation à la haine raciale, etc.), au droit à l\'image, mais aussi depuis le développement du web commercial, au droit de la publicité, au droit du commerce, etc. Technique[modifier] Transit du trafic IP entre un ordinateur et un serveur. Chaque routeur oriente le trafic vers un routeur voisin plus proche de la destination. Internet est constitué de la multitude de réseaux répartis dans le monde entier et interconnectés. Chaque réseau est rattaché à une entité propre (université, fournisseur d\'accès à Internet, armée) et est associé à un identifiant unique appelé Autonomous System (AS) utilisé par le protocole de routage BGP. Afin de pouvoir communiquer entre eux, les réseaux s\'échangent des données, soit en établissant une liaison directe, soit en se rattachant à un nœud d\'échange (point de peering). Ces échanges peuvent se limiter au trafic entre leurs utilisateurs respectifs (on parle alors de peering) ou bien inclure le trafic de tiers (il s\'agit alors d\'accord de transit). Un opérateur qui fournit un service de transit Internet à d\'autres fournisseurs d\'accès est appelé carrier. Ces accords d\'échange de trafic sont libres, ils ne font pas l\'objet d\'une régulation par une autorité centrale. Chaque réseau est connecté à un ou plusieurs autres réseaux. Lorsque des données doivent être transmises d\'un ordinateur vers un autre appartenant à un AS différent, il faut alors déterminer le chemin à effectuer parmi les réseaux. Les routeurs chargés du trafic entre les AS disposent généralement d\'une table de routage complète (Full routing table)7 de plus de 330 000 routes en 20108, et transmettent le trafic à un routeur voisin et plus proche de la destination après consultation de leur table de routage. Des chercheurs israéliens de l\'université Bar-Ilan ont déclaré après avoir analysé les nœuds reliant l\'ensemble des sites qu\'Internet est un réseau méduse. Ils la définissent comme ayant un cœur dense connectés à une multitude d\'autres sites, qui ne sont reliés entre eux que par ce cœur, semblable à un maillage à structure fractale. Cette zone permet à 70 % du réseau de rester connecté sans passer par le cœur. Les chercheurs indiquent donc cette zone comme piste pour désengorger le trafic, en répartissant mieux les sites de cette zone9. Connexions grand public[modifier] Pour accéder à Internet il faut disposer d\'un équipement IP ainsi qu\'une connexion à un fournisseur d\'accès. Pour cela, l\'utilisateur emploie les matériels et logiciels suivants : Un ordinateur personnel ou tout autre équipement terminal d\'un réseau : Assistant personnel Console de jeux vidéo Téléphone mobile Un canal de communication vers le fournisseur d\'accès : Fibre optique Ligne téléphonique fixe : ligne analogique, xDSL Ligne téléphonique mobile : 3G+, 3G, Edge, GPRS, GSM (CSD) Internet par satellite Wi-Fi Un système (logiciel/matériel) client pour le protocole réseau utilisé (PPP, PPPoX, Ethernet, ATM, etc.) Un fournisseur d\'accès à Internet (FAI) (en anglais ISP pour Internet Service Provider) Des logiciels sont, eux, nécessaires pour exploiter Internet suivant les usages : Courrier électronique : un client SMTP et POP (ou POP3) ou IMAP (ou IMAP4) Transferts de fichiers : un client ou un serveur FTP (File Transfert Protocol) World Wide Web : un navigateur Web Pair à pair : l\'un des nombreux logiciels de P2P en fonction de l\'usage (partage de fichiers en pair à pair, Calcul distribué, P2P VoIP, etc.) Protocoles[modifier] Internet fonctionne suivant un modèle en couches, similaire au modèle OSI. Les éléments appartenant aux mêmes couches utilisent un protocole de communication pour s\'échanger des informations. Un protocole est un ensemble de règles qui définissent un langage afin de faire communiquer plusieurs ordinateurs. Ils sont définis par des normes ouvertes, les RFC. Chaque protocole a des fonctions propres et, ensemble, ils fournissent un éventail de moyens permettant de répondre à la multiplicité et à la diversité des besoins sur Internet. Les principaux sont les suivants : IP (Internet Protocol) aussi appelé IPv4 : protocole réseau qui définit le mode d\'échange élémentaire entre les ordinateurs participants au réseau en leur donnant une adresse unique sur le réseau. TCP : responsable de l\'établissement de la connexion et du contrôle de la transmission. C\'est un protocole de remise fiable. Il s\'assure que le destinataire a bien reçu les données, au contraire d\'UDP. HTTP (HyperText Transfer Protocol) : protocole mis en œuvre pour le chargement des pages web. HTTPS : pendant du HTTP pour la navigation en mode sécurisé. FTP (File Transfer Protocol) : protocole utilisé pour le transfert de fichiers sur Internet. SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) : mode d\'échange du courrier électronique en envoi. POP3 (Post Office Protocol version 3) : mode d\'échange du courrier électronique en réception. IMAP (Internet Message Access Protocol) : un autre mode d\'échange de courrier électronique. IRC (Internet Relay Chat) : protocole de discussion instantanée. NNTP (Network News Transfer Protocol) : protocole de transfert de message utilisé par les forums de discussion Usenet SSL ou TLS : protocoles de transaction sécurisée, utilisés notamment pour le paiement sécurisé. UDP : permet de communiquer, de façon non fiable mais légère, par petits datagrammes. DNS (Domain Name System) : système de résolution de noms Internet. ICMP (Internet Control Message Protocol) : protocole de contrôle du protocole IP. Suite à l\'épuisement des adresses IPv4, le protocole IPv6 a été développé. Celui-ci dispose d\'un espace d\'adressage considérable. Indépendamment du transfert entre deux points, les routeurs doivent pouvoir s\'échanger des informations de routage. Un IGP (Interior Gateway Protocol) et un EGP (Exterior Gateway Protocol) comme BGP (Border Gateway Protocol) satisfont ce besoin. Internet comme outil de mobilisation[modifier] Internet a commencé à se développer dans le monde dans les années 1995-2000, au moment où la communauté des informaticiens se préparait au passage à l\'an 2000 (appelé Y2K dans le monde anglosaxon). Le consultant canadien Peter de Jaeger a largement contribué dans ces années à la mobilisation mondiale, grâce à son site internet year2000.com, qui était à l\'époque le site le plus interconnecté au monde. À l\'occasion du 10e anniversaire du passage à l\'an 2000, Peter de Jaeger a reçu le Lifeboat Foundation’s 2009 Guardian Award. Eric Klien, président de la Lifeboat Foundation, a salué les efforts de Peter de Jaeger en ajoutant : « Let us learn from the Y2K success by applying its worldwide mobilization method to future problems and not mislearn from it that all future problems will just solve themselves somehow so we can ignore them. » « Tirons les leçons du succès du passage informatique à l\'an 2000 en appliquant sa méthode de mobilisation mondiale à des problèmes futurs, et sans croire que tous les problèmes futurs se résoudront d\'eux-mêmes alors même qu\'on les ignorerait. »10 Alors même que certains experts dénoncent de mauvaises hypothèses sur le rôle des techniques de l\'information et de la communication par rapport aux problèmes d\'environnement, les mêmes experts soulignent qu\'internet peut jouer un rôle très important pour la mobilisation des citoyens sur les questions de responsabilité sociale et de développement durable. Internet est en effet un réseau de vigilance, alimenté par les associations, les ONG, et les gouvernements, accessible à tous les citoyens (au moins dans les pays les plus développés), et qui peut en outre servir de source d\'information pour les médias. La convention d\'Aarhus, signée en 1998 par 39 États, porte sur l\'accès à l\'information et la participation du public au processus décisionnel. En France, elle a donné lieu au portail Toutsurlenvironnement.fr, qui publie de nombreuses informations environnementales. L\'internet de deuxième génération (web 2.0), fournit des plateformes d\'échange entre utilisateurs grâce à des services collaboratifs tels que les wikis. L\'encyclopédie Wikipédia en est d\'ailleurs un excellent exemple11. Internet est souvent employé comme outil de mobilisation par les organisations non gouvernementales et altermondialistes, comme par exemple Attac12. Notes et références[modifier] Notes ↑ À l\'occasion de l\'examen de la Loi Création et Internet Références ↑ (en)Officers & Directors - Robert E. Kahn [archive] ↑ Commission générale de terminologie et de néologie. Liste des termes, expressions et définitions adoptées, Vocabulaire de l\'informatique et de l\'internet, NOR: CTNX9903444K, JORF du 16 mars 1999 (p. 3907) [archive] ↑ Dans la 9e édition de son Dictionnaire, l\'Académie écrit « Un ordinateur connecté à l\'internet. » source sur le site CNRTL [archive]. ↑ « Clés pour Internet », Economica, 2006, page 19 ↑ World Internet Usage Statistics News and Population Stats [archive] ↑ Benjamin Bayart, « La neutralité du réseau : Extrait du livre La bataille Hadopi », dans framablog, Octobre 2009 [texte intégral [archive]] ↑ Analyzing the Internet BGP Routing Table [archive] ↑ BGP routing table analysis [archive] ↑ Science & Avenir, août 2007, page 19 ↑ (en) Y2K leader is recognized for worldwide efforts to avert problems [archive] ↑ Florence Rhodain, Bernard Fallery, après la crise de conscience écologique, les TIC en quête de responsabilité sociale [archive] ↑ Éric Georges, de l\'utilisation d\'internet comme outil de mobilisation : les cas d\'Attac et de SalAMI, Sociologie et sociétés, vol. 32, n° 2, 2000, p. 172-188 [archive] Voir aussi[modifier] Sur les autres projets Wikimédia : « Internet », sur Wikimedia Commons (ressources multimédia) « Internet », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) « Recherche d\'information sur internet », sur Wikibooks (livres pédagogiques) « Internet », sur Wikinews (actualités libres) Articles connexes[modifier] Accessibilité du Web Nomadisme numérique Bulle Internet Commerce électronique Courrier électronique Dématérialisation Internet Archive Internet par satellite Intranet Libertés sur Internet Société de l\'information Technologies de l\'information et de la communication World Wide Web ICANN : Internet Corporation for Assigned Names and Numbers Liens externes[modifier] (fr) Une histoire alternative et distrayante d\'Internet.; (fr) Qu\'est-ce qu\'Internet?, cycle de trois conférences donné à Sciences Po par Benjamin Bayart; (en) RFC 791 internet protocol, septembre 1981, définition des paquets IP et de leur circulation, base du fonctionnement d\'un internet et d\'Internet ; (en) RFC 1000 The request for comments reference guide, août 1987, l\'histoire des débuts d\'Internet et des premiers RFC ; (en) RFC 1462 What is the Internet?, mai 1993, une tentative de réponse à cette question ; (en) RFC 1580 (FYI 23) Guide to Network Resource Tools, mars 1994, présentation des applications d\'Internet ; (en) Internet history, histoire illustrée ; (en) Internet Pioneers, avec plusieurs biographies ; (fr) Web culture : nouveaux modes de connaissance, nouvelles sociabilités, un dossier publié par La Clé des langues ; Bibliographie[modifier] (fr) L’ère d’Internet Les enjeux d’un réseau global, Dossier Pour la Science n° 66, janvier-mars 2010 (fr) \"l\'analyse des sites internet\", sébastien Rouquette, Ina/de boeck, 2009, 300 p. Jacques Vallée, Au cœur d\'Internet : un pionnier français du réseau examine son histoire et s\'interroge sur l\'avenir, Balland, 2004 [lire en ligne] Portail des télécommunications Portail des télécommunications Portail de l\'Internet Portail de l\'Internet Catégorie : Internet | [+] Créer un compte ou se connecter Article Discussion Lire Modifier Afficher l’historique Accueil Portails thématiques Index alphabétique Article au hasard Contacter Wikipédia Contribuer Aide Communauté Modifications récentes Accueil des nouveaux arrivants Faire un don Imprimer / exporter Boîte à outils Autres projets Autres langues Acèh Afrikaans Alemannisch አማርኛ Aragonés العربية ܐܪܡܝܐ مصرى অসমীয়া Asturianu Azərbaycanca Башҡортса Boarisch Žemaitėška Беларуская ‪Беларуская (тарашкевіца)‬ Български भोजपुरी Bamanankan বাংলা Brezhoneg Bosanski Català Нохчийн Cebuano کوردی Česky Kaszëbsczi Словѣ́ньскъ / ⰔⰎⰑⰂⰡⰐⰠⰔⰍⰟ Чӑвашла Cymraeg Dansk Deutsch Zazaki Ελληνικά Emiliàn e rumagnòl English Esperanto Español Eesti Euskara Estremeñu فارسی Suomi Võro Føroyskt Furlan Frysk Gaeilge 贛語 Gàidhlig Galego ગુજરાતી Gaelg هَوُسَ עברית हिन्दी Hrvatski Hornjoserbsce Kreyòl ayisyen Magyar Հայերեն Interlingua Bahasa Indonesia Igbo Ilokano Ido Íslenska Italiano ᐃᓄᒃᑎᑐᑦ/inuktitut 日本語 Basa Jawa ქართული Qaraqalpaqsha Taqbaylit Қазақша ភាសាខ្មែរ ಕನ್ನಡ 한국어 Ripoarisch Kurdî Кыргызча Latina Lëtzebuergesch Limburgs Líguru Lumbaart Lingála ລາວ Lietuvių Latgaļu Latviešu Malagasy Олык Марий Македонски മലയാളം Монгол मराठी Bahasa Melayu Mirandés မြန်မာဘာသာ مازِرونی Nāhuatl Plattdüütsch Nedersaksisch नेपाल भाषा Nederlands ‪Norsk (nynorsk)‬ ‪Norsk (bokmål)‬ Nouormand Occitan ଓଡ଼ିଆ Иронау Pangasinan Papiamentu Polski پنجابی پښتو Português Runa Simi Rumantsch Română Русский Русиньскый संस्कृत Саха тыла Sicilianu Srpskohrvatski / Српскохрватски සිංහල Simple English Slovenčina Slovenščina Soomaaliga Shqip Српски / Srpski Seeltersk Basa Sunda Svenska Kiswahili Ślůnski தமிழ் తెలుగు Тоҷикӣ ไทย Tagalog Tok Pisin Türkçe Татарча/Tatarça ئۇيغۇرچە / Uyghurche‎ Українська اردو O\'zbek Vèneto Tiếng Việt West-Vlams Volapük Walon Winaray Wolof Хальмг ייִדיש Yorùbá 中文 Bân-lâm-gú 粵語 Dernière modification de cette page le 18 mai 2011 à 07:57. Droit d\'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons paternité partage à l’identique ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence. Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis. Politique de confidentialité À propos de Wikipédia Avertissements Wikimedia Foundation Powered by MediaWiki
    74
    rt
    Jeudi 19 Mai 2011 à 22:35
    rg
    Internet Aller à : Navigation, rechercher Page d\\\'aide sur l\\\'homonymie Ne doit pas être confondu avec World Wide Web. Internautes par millier d\\\'habitants dans le monde en 2009 Visualisation des multiples chemins à travers une portion d\\\'Internet. Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le protocole de communication IP (Internet protocol). Son architecture technique décentralisée reposant sur l\\\'interconnexion de réseaux lui vaut le surnom de réseau des réseaux. Internet ayant été popularisé par l\\\'apparition du World Wide Web, les deux sont parfois confondus par le public non averti. Le World Wide Web n\\\'est pourtant que l\\\'une des applications d\\\'Internet. L\\\'accès à Internet peut être obtenu grâce à un fournisseur d\\\'accès à Internet via divers moyens de communication électronique : soit filaire (réseau téléphonique commuté (bas débit), ADSL, fibre optique jusqu\\\'au domicile) , soit sans fil (WiMAX, par satellite, 3G+). Un utilisateur d\\\'Internet est désigné par le néologisme « internaute ». Sommaire [masquer] 1 Terminologie 2 Historique 3 Gouvernance 3.1 Au niveau régional (continents) 4 Statistiques 5 Aspects juridiques 6 Technique 6.1 Connexions grand public 6.2 Protocoles 7 Internet comme outil de mobilisation 8 Notes et références 9 Voir aussi 9.1 Articles connexes 9.2 Liens externes 9.3 Bibliographie Terminologie[modifier] Le terme d\\\'origine américaine « Internet » a été dérivé du concept d\\\'internetting (en français : « interconnecter des réseaux ») dont la première utilisation documentée remonte à octobre 1972 par Robert E. Kahn1 au cours de la première ICCC (International Conference on Computer Communications) à Washington. Les origines exactes du terme Internet restent à déterminer. Toutefois, c\\\'est le 1er janvier 1983 que le nom « Internet », déjà en usage pour désigner l\\\'ensemble d\\\'ARPANET et plusieurs réseaux informatiques, est devenu officiel.[réf. nécessaire] En anglais, on utilise un article défini et une majuscule, ce qui donne the Internet. Cet usage vient du fait que « Internet » est de loin le réseau le plus étendu, le plus grand « internet » du monde, et donc, en tant qu\\\'objet unique, désigné par un nom propre. Un internet (un nom commun avec « i » minuscule) est un terme d\\\'origine anglaise utilisé pour désigner un réseau constitué de l\\\'interconnexion de plusieurs réseaux informatiques au moyen de routeurs. Une publication au Journal officiel de la République française indique qu\\\'il faut utiliser le mot « internet » comme un nom commun, c\\\'est-à-dire sans majuscule2. L\\\'académie française recommande de dire « l\\\'internet »3. Il existe une controverse sur le sujet entre les partisans des expressions « l\\\'Internet » , « l\\\'internet » , « Internet » et « internet » 4. Historique[modifier] Article détaillé : Histoire d\\\'Internet. Les mémos que Licklider du Massachusetts Institute of Technology (MIT) écrivit en juillet 1962 sont les plus anciens textes décrivant les interactions sociales qui seraient possibles avec un réseau d\\\'ordinateurs. Cela devait notamment faciliter les communications entre chercheurs de la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA). En octobre 1962, Licklider fut le premier chef du programme de recherche en informatique de la DARPA. Il persuada ses successeurs Ivan Sutherland, Bob Taylor et le chercheur du MIT Lawrence G. Roberts de l\\\'intérêt des réseaux informatiques. En 1961, Leonard Kleinrock du MIT publia le premier texte théorique sur les télécommunications par paquets et en 1964 il publia le premier livre sur le sujet. En 1965, Roberts testa avec Thomas Merrill la première connexion informatique à longue distance, entre le Massachusetts et la Californie. Le résultat montra que des ordinateurs pouvaient travailler ensemble à distance, mais que le mode de télécommunication par établissement de circuit du système téléphonique était inadapté. Le concept de communication par paquets de Kleinrock s\\\'imposa. En 1966, Roberts fut engagé par Taylor à la DARPA pour concevoir l\\\'ARPANET. Il publia les plans en 1967. En présentant ce texte, il découvrit deux autres groupes de chercheurs travaillant indépendamment sur le même sujet : un groupe du National Physical Laboratory (NPL) du Royaume-Uni avec Donald Davies et Roger Scantlebury, et un groupe de la RAND Corporation avec Paul Barran. Entre 1962 et 1965, le groupe de la RAND avait étudié la transmission par paquets pour l\\\'armée américaine. Le but était de pouvoir maintenir les télécommunications en cas d\\\'attaque (éventuellement nucléaire), ce que permet une transmission par paquets dans un réseau non centralisé. Il s\\\'agissait d\\\'un développement indépendant d\\\'ARPANET : bien que probablement robuste face à une telle attaque, ARPANET n\\\'a pourtant été conçu que pour faciliter les télécommunications entre chercheurs. Le rapport de Paul Baran est resté purement théorique, et est rapidement tombé dans l\\\'oubli. Mais le mythe d\\\'« ARPANET comme dernier rempart à une attaque atomique » trouve là son origine. Pendant ce temps, au British National Physical Laboratory, l\\\'équipe de Donald Davies avait progressé : NPL Network, le premier réseau maillé fondé sur la transmission de datagrammes (packets) était fonctionnel. Mais l\\\'histoire d\\\'Internet n\\\'a pas été écrite par les Européens : ARPANET sera désormais l\\\'origine officielle d\\\'Internet. En août 1968, la DARPA accepta de financer le développement du matériel de routage des paquets d\\\'ARPANET. Ce développement fut confié en décembre à un groupe de la firme Bolt, Beranek and Newman (BBN) de Boston. Ce dernier travailla avec Bob Kahn sur l\\\'architecture du réseau. Roberts améliorait les aspects topologiques et économiques du réseau. Kleinrock préparait des systèmes de mesures du réseau. Le 20 septembre 1969, BBN installa le premier équipement à l\\\'UCLA où travaillait Kleinrock. Le second nœud du réseau fut installé au Stanford Research Institute (SRI) où travaillait Douglas Engelbart sur un projet d\\\'hypertexte. Deux nœuds supplémentaires furent ajoutés avec l\\\'université de Santa Barbara et l\\\'université d\\\'Utah. Fin 1969, ARPANET comptait donc quatre nœuds. Le Network Working Group (NWG) conduit par Steve Crocker finit le protocole de communication poste-à-poste NCP en décembre 1970. Ce protocole fut adopté entre 1971 et 1972 par les sites branchés à ARPANET. Ceci permit le développement d\\\'applications par les utilisateurs du réseau. En 1972, Ray Tomlinson mit au point la première application importante : le courrier électronique. En octobre 1972, Kahn organisa la première démonstration à grande échelle d\\\'ARPANET à l\\\'International Computer Communication Conference (ICCC). C\\\'était la première démonstration publique. Le concept d\\\'Internet est né d\\\'ARPANET. L\\\'idée était de permettre la connexion entre des réseaux divers : ARPANET, des communications avec les satellites, des communications par radio. Cette idée fut introduite par Kahn en 1972 sous le nom de Internetting. Le protocole NCP d\\\'ARPANET ne permettait pas d\\\'adresser des hôtes hors d\\\'ARPANET ni de corriger d\\\'éventuelles erreurs de transmission. Kahn décida donc de développer un nouveau protocole, qui devint finalement TCP/IP. En parallèle, un projet inspiré par ARPANET était dirigé en France par Louis Pouzin : le projet Cyclades. De nombreuses propriétés de TCP/IP ont ainsi été développées, plus tôt, pour Cyclades. Pouzin et Kahn indiquent que TCP/IP a été inspiré par Cyclades. En 1973, Kahn demanda à Vint Cerf (parfois appelé le père d\\\'Internet) de travailler avec lui, car Cerf connaissait les détails de mise en œuvre de NCP. Le premier document faisant référence à TCP est écrit en 1973 par Cerf : A Partial Specification of an International Transmission Protocol. La première spécification formelle de TCP date de décembre 1974, c\\\'est le RFC 675. La version initiale de TCP ne permettait que la communication en établissant un circuit virtuel. Cela fonctionnait bien pour le transfert de fichiers ou le travail à distance, mais n\\\'était pas adapté à des applications comme la téléphonie par Internet. TCP fut donc séparé de IP et UDP proposé pour les transmissions sans établissement d\\\'un circuit. À la fin des années 1980, la NSF (National Science Foundation) qui dépend de l\\\'administration américaine, met en place cinq centres informatiques surpuissants, auxquels les utilisateurs pouvaient se connecter, quel que soit le lieu où ils se trouvaient aux États-Unis : ARPANET devenait ainsi accessible sur une plus grande échelle. Le système rencontra un franc succès et, après la mise à niveau importante (matériels et lignes) à la fin des années 1980, s\\\'ouvrit au trafic commercial au début des années 1990. Le début des années 1990 marque, en fait, la naissance d\\\'Internet tel que nous le connaissons aujourd\\\'hui : le web, un ensemble de pages en HTML mélangeant du texte, des liens, des images, adressables via une URL et accessibles via le protocole HTTP. Ces standards, développés au CERN par Tim Berners-Lee et Robert Cailliau devinrent rapidement populaires grâce au développement au NCSA par Marc Andreessen et Éric Bina du premier navigateur multimédia Mosaic. En janvier 1992, l’Internet Society (ISOC) voit le jour avec pour objectif de promouvoir et de coordonner les développements sur Internet. L’année 1993 voit l’apparition du premier navigateur Web ou butineur (browser), supportant le texte et les images. Cette même année, la National Science Foundation (NSF) mandate une compagnie pour enregistrer les noms de domaine. Gouvernance[modifier] Nombre d\\\'utilisateurs par pays en 2006 (sources CIA) Article détaillé : Gouvernance d\\\'Internet. Selon la définition du groupe de travail sur la gouvernance d\\\'Internet, il faut entendre par « gouvernance de l’Internet » l’élaboration et l’application par les États, le secteur privé et la société civile, dans le cadre de leurs rôles respectifs, de principes, normes, règles, procédures de prise de décisions et programmes communs propres à modeler l’évolution et l’usage de l’Internet. Les registres de métadonnées sont importants dans l\\\'établissement de règles d\\\'accès aux ressources web qui utilisent les Uniform Resource Identifiers (qui peuvent être les URL qui s\\\'affichent sur la barre de navigation de l\\\'ordinateur personnel). Un certain nombre d\\\'organismes sont chargés de la gestion d\\\'Internet, avec des attributions spécifiques. Ils participent à l\\\'élaboration des standards techniques, l\\\'attribution des noms de domaines, des adresses IP, etc. : Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN), sous la tutelle du Département du Commerce des États-Unis ; Internet Engineering Task Force (IETF) qui s\\\'occupe des aspects architecturaux et techniques, Internet Society (ISOC). Dans un but de maintenir ou d\\\'élargir la neutralité des réseaux, mais aussi d\\\'engager les diverses parties globales dans un dialogue sur le sujet de la gouvernance, les Nations unies ont convoqué : le Sommet mondial sur la société de l\\\'information ; le Forum sur la gouvernance de l\\\'Internet. La gestion des ressources numériques essentielles au fonctionnement d\\\'Internet est confiée à l\\\'Internet Assigned Numbers Authority (IANA), celle-ci délègue l\\\'assignation des blocs d\\\'adresses IP et de numéros d\\\'Autonomous System aux registres Internet régionaux. Au niveau régional (continents)[modifier] Dans l\\\'Union européenne : Voir Utilisation de l\\\'URI pour l\\\'accès aux ressources informatiques dans l\\\'Union européenne Statistiques[modifier] Article détaillé : Internet dans le monde. Selon Internet World Stats5, il a été recensé 1,8 milliard d\\\'internautes en décembre 2009. Évolution du nombre d\\\'internautes entre 1990 et 2004. Évolution du nombre de serveurs entre 1992 et 2006. Évolution du nombre de routes sur Internet depuis 1989 Aspects juridiques[modifier] Pays restreignant l\\\'accès à Internet d\\\'après Reporters sans frontières. Le droit d\\\'Internet regroupe l\\\'ensemble des règles de droit applicables au réseau Internet. Il n\\\'existe pas de droit spécifique à Internet, mais plutôt une application du droit commun au réseau Internet, avec cependant l\\\'apparition d\\\'aménagements de certaines législations nationales afin de prendre en compte ses particularités (ex. en France : la Loi pour la confiance dans l\\\'économie numérique (LCEN) du 21 juin 2004). Selon Benjamin Bayart, activiste pour la neutralité de réseaux, l\\\'avis du Conseil constitutionnel rendu le 10 juin 2009note 1 confirme qu\\\'« Internet est essentiel à l’exercice de la liberté d’expression »6. L\\\'application du droit sur Internet est rendue difficile pour deux raisons principales : le réseau Internet est international, or le droit est généralement national. sous le couvert du réseau Internet, il est souvent difficile d\\\'identifier les utilisateurs, et donc les responsables d\\\'infractions. Internet soulève notamment des questions de droit relatives à la propriété intellectuelle (droit d\\\'auteur, droit des marques, etc.), au droit de la presse et des publications (infractions de presse, injure, diffamation, incitation à la haine raciale, etc.), au droit à l\\\'image, mais aussi depuis le développement du web commercial, au droit de la publicité, au droit du commerce, etc. Technique[modifier] Transit du trafic IP entre un ordinateur et un serveur. Chaque routeur oriente le trafic vers un routeur voisin plus proche de la destination. Internet est constitué de la multitude de réseaux répartis dans le monde entier et interconnectés. Chaque réseau est rattaché à une entité propre (université, fournisseur d\\\'accès à Internet, armée) et est associé à un identifiant unique appelé Autonomous System (AS) utilisé par le protocole de routage BGP. Afin de pouvoir communiquer entre eux, les réseaux s\\\'échangent des données, soit en établissant une liaison directe, soit en se rattachant à un nœud d\\\'échange (point de peering). Ces échanges peuvent se limiter au trafic entre leurs utilisateurs respectifs (on parle alors de peering) ou bien inclure le trafic de tiers (il s\\\'agit alors d\\\'accord de transit). Un opérateur qui fournit un service de transit Internet à d\\\'autres fournisseurs d\\\'accès est appelé carrier. Ces accords d\\\'échange de trafic sont libres, ils ne font pas l\\\'objet d\\\'une régulation par une autorité centrale. Chaque réseau est connecté à un ou plusieurs autres réseaux. Lorsque des données doivent être transmises d\\\'un ordinateur vers un autre appartenant à un AS différent, il faut alors déterminer le chemin à effectuer parmi les réseaux. Les routeurs chargés du trafic entre les AS disposent généralement d\\\'une table de routage complète (Full routing table)7 de plus de 330 000 routes en 20108, et transmettent le trafic à un routeur voisin et plus proche de la destination après consultation de leur table de routage. Des chercheurs israéliens de l\\\'université Bar-Ilan ont déclaré après avoir analysé les nœuds reliant l\\\'ensemble des sites qu\\\'Internet est un réseau méduse. Ils la définissent comme ayant un cœur dense connectés à une multitude d\\\'autres sites, qui ne sont reliés entre eux que par ce cœur, semblable à un maillage à structure fractale. Cette zone permet à 70 % du réseau de rester connecté sans passer par le cœur. Les chercheurs indiquent donc cette zone comme piste pour désengorger le trafic, en répartissant mieux les sites de cette zone9. Connexions grand public[modifier] Pour accéder à Internet il faut disposer d\\\'un équipement IP ainsi qu\\\'une connexion à un fournisseur d\\\'accès. Pour cela, l\\\'utilisateur emploie les matériels et logiciels suivants : Un ordinateur personnel ou tout autre équipement terminal d\\\'un réseau : Assistant personnel Console de jeux vidéo Téléphone mobile Un canal de communication vers le fournisseur d\\\'accès : Fibre optique Ligne téléphonique fixe : ligne analogique, xDSL Ligne téléphonique mobile : 3G+, 3G, Edge, GPRS, GSM (CSD) Internet par satellite Wi-Fi Un système (logiciel/matériel) client pour le protocole réseau utilisé (PPP, PPPoX, Ethernet, ATM, etc.) Un fournisseur d\\\'accès à Internet (FAI) (en anglais ISP pour Internet Service Provider) Des logiciels sont, eux, nécessaires pour exploiter Internet suivant les usages : Courrier électronique : un client SMTP et POP (ou POP3) ou IMAP (ou IMAP4) Transferts de fichiers : un client ou un serveur FTP (File Transfert Protocol) World Wide Web : un navigateur Web Pair à pair : l\\\'un des nombreux logiciels de P2P en fonction de l\\\'usage (partage de fichiers en pair à pair, Calcul distribué, P2P VoIP, etc.) Protocoles[modifier] Internet fonctionne suivant un modèle en couches, similaire au modèle OSI. Les éléments appartenant aux mêmes couches utilisent un protocole de communication pour s\\\'échanger des informations. Un protocole est un ensemble de règles qui définissent un langage afin de faire communiquer plusieurs ordinateurs. Ils sont définis par des normes ouvertes, les RFC. Chaque protocole a des fonctions propres et, ensemble, ils fournissent un éventail de moyens permettant de répondre à la multiplicité et à la diversité des besoins sur Internet. Les principaux sont les suivants : IP (Internet Protocol) aussi appelé IPv4 : protocole réseau qui définit le mode d\\\'échange élémentaire entre les ordinateurs participants au réseau en leur donnant une adresse unique sur le réseau. TCP : responsable de l\\\'établissement de la connexion et du contrôle de la transmission. C\\\'est un protocole de remise fiable. Il s\\\'assure que le destinataire a bien reçu les données, au contraire d\\\'UDP. HTTP (HyperText Transfer Protocol) : protocole mis en œuvre pour le chargement des pages web. HTTPS : pendant du HTTP pour la navigation en mode sécurisé. FTP (File Transfer Protocol) : protocole utilisé pour le transfert de fichiers sur Internet. SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) : mode d\\\'échange du courrier électronique en envoi. POP3 (Post Office Protocol version 3) : mode d\\\'échange du courrier électronique en réception. IMAP (Internet Message Access Protocol) : un autre mode d\\\'échange de courrier électronique. IRC (Internet Relay Chat) : protocole de discussion instantanée. NNTP (Network News Transfer Protocol) : protocole de transfert de message utilisé par les forums de discussion Usenet SSL ou TLS : protocoles de transaction sécurisée, utilisés notamment pour le paiement sécurisé. UDP : permet de communiquer, de façon non fiable mais légère, par petits datagrammes. DNS (Domain Name System) : système de résolution de noms Internet. ICMP (Internet Control Message Protocol) : protocole de contrôle du protocole IP. Suite à l\\\'épuisement des adresses IPv4, le protocole IPv6 a été développé. Celui-ci dispose d\\\'un espace d\\\'adressage considérable. Indépendamment du transfert entre deux points, les routeurs doivent pouvoir s\\\'échanger des informations de routage. Un IGP (Interior Gateway Protocol) et un EGP (Exterior Gateway Protocol) comme BGP (Border Gateway Protocol) satisfont ce besoin. Internet comme outil de mobilisation[modifier] Internet a commencé à se développer dans le monde dans les années 1995-2000, au moment où la communauté des informaticiens se préparait au passage à l\\\'an 2000 (appelé Y2K dans le monde anglosaxon). Le consultant canadien Peter de Jaeger a largement contribué dans ces années à la mobilisation mondiale, grâce à son site internet year2000.com, qui était à l\\\'époque le site le plus interconnecté au monde. À l\\\'occasion du 10e anniversaire du passage à l\\\'an 2000, Peter de Jaeger a reçu le Lifeboat Foundation’s 2009 Guardian Award. Eric Klien, président de la Lifeboat Foundation, a salué les efforts de Peter de Jaeger en ajoutant : « Let us learn from the Y2K success by applying its worldwide mobilization method to future problems and not mislearn from it that all future problems will just solve themselves somehow so we can ignore them. » « Tirons les leçons du succès du passage informatique à l\\\'an 2000 en appliquant sa méthode de mobilisation mondiale à des problèmes futurs, et sans croire que tous les problèmes futurs se résoudront d\\\'eux-mêmes alors même qu\\\'on les ignorerait. »10 Alors même que certains experts dénoncent de mauvaises hypothèses sur le rôle des techniques de l\\\'information et de la communication par rapport aux problèmes d\\\'environnement, les mêmes experts soulignent qu\\\'internet peut jouer un rôle très important pour la mobilisation des citoyens sur les questions de responsabilité sociale et de développement durable. Internet est en effet un réseau de vigilance, alimenté par les associations, les ONG, et les gouvernements, accessible à tous les citoyens (au moins dans les pays les plus développés), et qui peut en outre servir de source d\\\'information pour les médias. La convention d\\\'Aarhus, signée en 1998 par 39 États, porte sur l\\\'accès à l\\\'information et la participation du public au processus décisionnel. En France, elle a donné lieu au portail Toutsurlenvironnement.fr, qui publie de nombreuses informations environnementales. L\\\'internet de deuxième génération (web 2.0), fournit des plateformes d\\\'échange entre utilisateurs grâce à des services collaboratifs tels que les wikis. L\\\'encyclopédie Wikipédia en est d\\\'ailleurs un excellent exemple11. Internet est souvent employé comme outil de mobilisation par les organisations non gouvernementales et altermondialistes, comme par exemple Attac12. Notes et références[modifier] Notes ↑ À l\\\'occasion de l\\\'examen de la Loi Création et Internet Références ↑ (en)Officers & Directors - Robert E. Kahn [archive] ↑ Commission générale de terminologie et de néologie. Liste des termes, expressions et définitions adoptées, Vocabulaire de l\\\'informatique et de l\\\'internet, NOR: CTNX9903444K, JORF du 16 mars 1999 (p. 3907) [archive] ↑ Dans la 9e édition de son Dictionnaire, l\\\'Académie écrit « Un ordinateur connecté à l\\\'internet. » source sur le site CNRTL [archive]. ↑ « Clés pour Internet », Economica, 2006, page 19 ↑ World Internet Usage Statistics News and Population Stats [archive] ↑ Benjamin Bayart, « La neutralité du réseau : Extrait du livre La bataille Hadopi », dans framablog, Octobre 2009 [texte intégral [archive]] ↑ Analyzing the Internet BGP Routing Table [archive] ↑ BGP routing table analysis [archive] ↑ Science & Avenir, août 2007, page 19 ↑ (en) Y2K leader is recognized for worldwide efforts to avert problems [archive] ↑ Florence Rhodain, Bernard Fallery, après la crise de conscience écologique, les TIC en quête de responsabilité sociale [archive] ↑ Éric Georges, de l\\\'utilisation d\\\'internet comme outil de mobilisation : les cas d\\\'Attac et de SalAMI, Sociologie et sociétés, vol. 32, n° 2, 2000, p. 172-188 [archive] Voir aussi[modifier] Sur les autres projets Wikimédia : « Internet », sur Wikimedia Commons (ressources multimédia) « Internet », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) « Recherche d\\\'information sur internet », sur Wikibooks (livres pédagogiques) « Internet », sur Wikinews (actualités libres) Articles connexes[modifier] Accessibilité du Web Nomadisme numérique Bulle Internet Commerce électronique Courrier électronique Dématérialisation Internet Archive Internet par satellite Intranet Libertés sur Internet Société de l\\\'information Technologies de l\\\'information et de la communication World Wide Web ICANN : Internet Corporation for Assigned Names and Numbers Liens externes[modifier] (fr) Une histoire alternative et distrayante d\\\'Internet.; (fr) Qu\\\'est-ce qu\\\'Internet?, cycle de trois conférences donné à Sciences Po par Benjamin Bayart; (en) RFC 791 internet protocol, septembre 1981, définition des paquets IP et de leur circulation, base du fonctionnement d\\\'un internet et d\\\'Internet ; (en) RFC 1000 The request for comments reference guide, août 1987, l\\\'histoire des débuts d\\\'Internet et des premiers RFC ; (en) RFC 1462 What is the Internet?, mai 1993, une tentative de réponse à cette question ; (en) RFC 1580 (FYI 23) Guide to Network Resource Tools, mars 1994, présentation des applications d\\\'Internet ; (en) Internet history, histoire illustrée ; (en) Internet Pioneers, avec plusieurs biographies ; (fr) Web culture : nouveaux modes de connaissance, nouvelles sociabilités, un dossier publié par La Clé des langues ; Bibliographie[modifier] (fr) L’ère d’Internet Les enjeux d’un réseau global, Dossier Pour la Science n° 66, janvier-mars 2010 (fr) \\\"l\\\'analyse des sites internet\\\", sébastien Rouquette, Ina/de boeck, 2009, 300 p. Jacques Vallée, Au cœur d\\\'Internet : un pionnier français du réseau examine son histoire et s\\\'interroge sur l\\\'avenir, Balland, 2004 [lire en ligne] Portail des télécommunications Portail des télécommunications Portail de l\\\'Internet Portail de l\\\'Internet Catégorie : Internet | [+] Créer un compte ou se connecter Article Discussion Lire Modifier Afficher l’historique Accueil Portails thématiques Index alphabétique Article au hasard Contacter Wikipédia Contribuer Aide Communauté Modifications récentes Accueil des nouveaux arrivants Faire un don Imprimer / exporter Boîte à outils Autres projets Autres langues Acèh Afrikaans Alemannisch አማርኛ Aragonés العربية ܐܪܡܝܐ مصرى অসমীয়া Asturianu Azərbaycanca Башҡортса Boarisch Žemaitėška Беларуская ‪Беларуская (тарашкевіца)‬ Български भोजपुरी Bamanankan বাংলা Brezhoneg Bosanski Català Нохчийн Cebuano کوردی Česky Kaszëbsczi Словѣ́ньскъ / ⰔⰎⰑⰂⰡⰐⰠⰔⰍⰟ Чӑвашла Cymraeg Dansk Deutsch Zazaki Ελληνικά Emiliàn e rumagnòl English Esperanto Español Eesti Euskara Estremeñu فارسی Suomi Võro Føroyskt Furlan Frysk Gaeilge 贛語 Gàidhlig Galego ગુજરાતી Gaelg هَوُسَ עברית हिन्दी Hrvatski Hornjoserbsce Kreyòl ayisyen Magyar Հայերեն Interlingua Bahasa Indonesia Igbo Ilokano Ido Íslenska Italiano ᐃᓄᒃᑎᑐᑦ/inuktitut 日本語 Basa Jawa ქართული Qaraqalpaqsha Taqbaylit Қазақша ភាសាខ្មែរ ಕನ್ನಡ 한국어 Ripoarisch Kurdî Кыргызча Latina Lëtzebuergesch Limburgs Líguru Lumbaart Lingála ລາວ Lietuvių Latgaļu Latviešu Malagasy Олык Марий Македонски മലയാളം Монгол मराठी Bahasa Melayu Mirandés မြန်မာဘာသာ مازِرونی Nāhuatl Plattdüütsch Nedersaksisch नेपाल भाषा Nederlands ‪Norsk (nynorsk)‬ ‪Norsk (bokmål)‬ Nouormand Occitan ଓଡ଼ିଆ Иронау Pangasinan Papiamentu Polski پنجابی پښتو Português Runa Simi Rumantsch Română Русский Русиньскый संस्कृत Саха тыла Sicilianu Srpskohrvatski / Српскохрватски සිංහල Simple English Slovenčina Slovenščina Soomaaliga Shqip Српски / Srpski Seeltersk Basa Sunda Svenska Kiswahili Ślůnski தமிழ் తెలుగు Тоҷикӣ ไทย Tagalog Tok Pisin Türkçe Татарча/Tatarça ئۇيغۇرچە / Uyghurche‎ Українська اردو O\\\'zbek Vèneto Tiếng Việt West-Vlams Volapük Walon Winaray Wolof Хальмг ייִדיש Yorùbá 中文 Bân-lâm-gú 粵語 Dernière modification de cette page le 18 mai 2011 à 07:57. Droit d\\\'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons paternité partage à l’identique ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence. Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis. Politique de confidentialité À propos de Wikipédia Avertissements Wikimedia Foundation Powered by MediaWiki
    75
    rt
    Jeudi 19 Mai 2011 à 22:36
    rg
    Internet Aller à : Navigation, rechercher Page d\\\\\\\'aide sur l\\\\\\\'homonymie Ne doit pas être confondu avec World Wide Web. Internautes par millier d\\\\\\\'habitants dans le monde en 2009 Visualisation des multiples chemins à travers une portion d\\\\\\\'Internet. Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le protocole de communication IP (Internet protocol). Son architecture technique décentralisée reposant sur l\\\\\\\'interconnexion de réseaux lui vaut le surnom de réseau des réseaux. Internet ayant été popularisé par l\\\\\\\'apparition du World Wide Web, les deux sont parfois confondus par le public non averti. Le World Wide Web n\\\\\\\'est pourtant que l\\\\\\\'une des applications d\\\\\\\'Internet. L\\\\\\\'accès à Internet peut être obtenu grâce à un fournisseur d\\\\\\\'accès à Internet via divers moyens de communication électronique : soit filaire (réseau téléphonique commuté (bas débit), ADSL, fibre optique jusqu\\\\\\\'au domicile) , soit sans fil (WiMAX, par satellite, 3G+). Un utilisateur d\\\\\\\'Internet est désigné par le néologisme « internaute ». Sommaire [masquer] 1 Terminologie 2 Historique 3 Gouvernance 3.1 Au niveau régional (continents) 4 Statistiques 5 Aspects juridiques 6 Technique 6.1 Connexions grand public 6.2 Protocoles 7 Internet comme outil de mobilisation 8 Notes et références 9 Voir aussi 9.1 Articles connexes 9.2 Liens externes 9.3 Bibliographie Terminologie[modifier] Le terme d\\\\\\\'origine américaine « Internet » a été dérivé du concept d\\\\\\\'internetting (en français : « interconnecter des réseaux ») dont la première utilisation documentée remonte à octobre 1972 par Robert E. Kahn1 au cours de la première ICCC (International Conference on Computer Communications) à Washington. Les origines exactes du terme Internet restent à déterminer. Toutefois, c\\\\\\\'est le 1er janvier 1983 que le nom « Internet », déjà en usage pour désigner l\\\\\\\'ensemble d\\\\\\\'ARPANET et plusieurs réseaux informatiques, est devenu officiel.[réf. nécessaire] En anglais, on utilise un article défini et une majuscule, ce qui donne the Internet. Cet usage vient du fait que « Internet » est de loin le réseau le plus étendu, le plus grand « internet » du monde, et donc, en tant qu\\\\\\\'objet unique, désigné par un nom propre. Un internet (un nom commun avec « i » minuscule) est un terme d\\\\\\\'origine anglaise utilisé pour désigner un réseau constitué de l\\\\\\\'interconnexion de plusieurs réseaux informatiques au moyen de routeurs. Une publication au Journal officiel de la République française indique qu\\\\\\\'il faut utiliser le mot « internet » comme un nom commun, c\\\\\\\'est-à-dire sans majuscule2. L\\\\\\\'académie française recommande de dire « l\\\\\\\'internet »3. Il existe une controverse sur le sujet entre les partisans des expressions « l\\\\\\\'Internet » , « l\\\\\\\'internet » , « Internet » et « internet » 4. Historique[modifier] Article détaillé : Histoire d\\\\\\\'Internet. Les mémos que Licklider du Massachusetts Institute of Technology (MIT) écrivit en juillet 1962 sont les plus anciens textes décrivant les interactions sociales qui seraient possibles avec un réseau d\\\\\\\'ordinateurs. Cela devait notamment faciliter les communications entre chercheurs de la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA). En octobre 1962, Licklider fut le premier chef du programme de recherche en informatique de la DARPA. Il persuada ses successeurs Ivan Sutherland, Bob Taylor et le chercheur du MIT Lawrence G. Roberts de l\\\\\\\'intérêt des réseaux informatiques. En 1961, Leonard Kleinrock du MIT publia le premier texte théorique sur les télécommunications par paquets et en 1964 il publia le premier livre sur le sujet. En 1965, Roberts testa avec Thomas Merrill la première connexion informatique à longue distance, entre le Massachusetts et la Californie. Le résultat montra que des ordinateurs pouvaient travailler ensemble à distance, mais que le mode de télécommunication par établissement de circuit du système téléphonique était inadapté. Le concept de communication par paquets de Kleinrock s\\\\\\\'imposa. En 1966, Roberts fut engagé par Taylor à la DARPA pour concevoir l\\\\\\\'ARPANET. Il publia les plans en 1967. En présentant ce texte, il découvrit deux autres groupes de chercheurs travaillant indépendamment sur le même sujet : un groupe du National Physical Laboratory (NPL) du Royaume-Uni avec Donald Davies et Roger Scantlebury, et un groupe de la RAND Corporation avec Paul Barran. Entre 1962 et 1965, le groupe de la RAND avait étudié la transmission par paquets pour l\\\\\\\'armée américaine. Le but était de pouvoir maintenir les télécommunications en cas d\\\\\\\'attaque (éventuellement nucléaire), ce que permet une transmission par paquets dans un réseau non centralisé. Il s\\\\\\\'agissait d\\\\\\\'un développement indépendant d\\\\\\\'ARPANET : bien que probablement robuste face à une telle attaque, ARPANET n\\\\\\\'a pourtant été conçu que pour faciliter les télécommunications entre chercheurs. Le rapport de Paul Baran est resté purement théorique, et est rapidement tombé dans l\\\\\\\'oubli. Mais le mythe d\\\\\\\'« ARPANET comme dernier rempart à une attaque atomique » trouve là son origine. Pendant ce temps, au British National Physical Laboratory, l\\\\\\\'équipe de Donald Davies avait progressé : NPL Network, le premier réseau maillé fondé sur la transmission de datagrammes (packets) était fonctionnel. Mais l\\\\\\\'histoire d\\\\\\\'Internet n\\\\\\\'a pas été écrite par les Européens : ARPANET sera désormais l\\\\\\\'origine officielle d\\\\\\\'Internet. En août 1968, la DARPA accepta de financer le développement du matériel de routage des paquets d\\\\\\\'ARPANET. Ce développement fut confié en décembre à un groupe de la firme Bolt, Beranek and Newman (BBN) de Boston. Ce dernier travailla avec Bob Kahn sur l\\\\\\\'architecture du réseau. Roberts améliorait les aspects topologiques et économiques du réseau. Kleinrock préparait des systèmes de mesures du réseau. Le 20 septembre 1969, BBN installa le premier équipement à l\\\\\\\'UCLA où travaillait Kleinrock. Le second nœud du réseau fut installé au Stanford Research Institute (SRI) où travaillait Douglas Engelbart sur un projet d\\\\\\\'hypertexte. Deux nœuds supplémentaires furent ajoutés avec l\\\\\\\'université de Santa Barbara et l\\\\\\\'université d\\\\\\\'Utah. Fin 1969, ARPANET comptait donc quatre nœuds. Le Network Working Group (NWG) conduit par Steve Crocker finit le protocole de communication poste-à-poste NCP en décembre 1970. Ce protocole fut adopté entre 1971 et 1972 par les sites branchés à ARPANET. Ceci permit le développement d\\\\\\\'applications par les utilisateurs du réseau. En 1972, Ray Tomlinson mit au point la première application importante : le courrier électronique. En octobre 1972, Kahn organisa la première démonstration à grande échelle d\\\\\\\'ARPANET à l\\\\\\\'International Computer Communication Conference (ICCC). C\\\\\\\'était la première démonstration publique. Le concept d\\\\\\\'Internet est né d\\\\\\\'ARPANET. L\\\\\\\'idée était de permettre la connexion entre des réseaux divers : ARPANET, des communications avec les satellites, des communications par radio. Cette idée fut introduite par Kahn en 1972 sous le nom de Internetting. Le protocole NCP d\\\\\\\'ARPANET ne permettait pas d\\\\\\\'adresser des hôtes hors d\\\\\\\'ARPANET ni de corriger d\\\\\\\'éventuelles erreurs de transmission. Kahn décida donc de développer un nouveau protocole, qui devint finalement TCP/IP. En parallèle, un projet inspiré par ARPANET était dirigé en France par Louis Pouzin : le projet Cyclades. De nombreuses propriétés de TCP/IP ont ainsi été développées, plus tôt, pour Cyclades. Pouzin et Kahn indiquent que TCP/IP a été inspiré par Cyclades. En 1973, Kahn demanda à Vint Cerf (parfois appelé le père d\\\\\\\'Internet) de travailler avec lui, car Cerf connaissait les détails de mise en œuvre de NCP. Le premier document faisant référence à TCP est écrit en 1973 par Cerf : A Partial Specification of an International Transmission Protocol. La première spécification formelle de TCP date de décembre 1974, c\\\\\\\'est le RFC 675. La version initiale de TCP ne permettait que la communication en établissant un circuit virtuel. Cela fonctionnait bien pour le transfert de fichiers ou le travail à distance, mais n\\\\\\\'était pas adapté à des applications comme la téléphonie par Internet. TCP fut donc séparé de IP et UDP proposé pour les transmissions sans établissement d\\\\\\\'un circuit. À la fin des années 1980, la NSF (National Science Foundation) qui dépend de l\\\\\\\'administration américaine, met en place cinq centres informatiques surpuissants, auxquels les utilisateurs pouvaient se connecter, quel que soit le lieu où ils se trouvaient aux États-Unis : ARPANET devenait ainsi accessible sur une plus grande échelle. Le système rencontra un franc succès et, après la mise à niveau importante (matériels et lignes) à la fin des années 1980, s\\\\\\\'ouvrit au trafic commercial au début des années 1990. Le début des années 1990 marque, en fait, la naissance d\\\\\\\'Internet tel que nous le connaissons aujourd\\\\\\\'hui : le web, un ensemble de pages en HTML mélangeant du texte, des liens, des images, adressables via une URL et accessibles via le protocole HTTP. Ces standards, développés au CERN par Tim Berners-Lee et Robert Cailliau devinrent rapidement populaires grâce au développement au NCSA par Marc Andreessen et Éric Bina du premier navigateur multimédia Mosaic. En janvier 1992, l’Internet Society (ISOC) voit le jour avec pour objectif de promouvoir et de coordonner les développements sur Internet. L’année 1993 voit l’apparition du premier navigateur Web ou butineur (browser), supportant le texte et les images. Cette même année, la National Science Foundation (NSF) mandate une compagnie pour enregistrer les noms de domaine. Gouvernance[modifier] Nombre d\\\\\\\'utilisateurs par pays en 2006 (sources CIA) Article détaillé : Gouvernance d\\\\\\\'Internet. Selon la définition du groupe de travail sur la gouvernance d\\\\\\\'Internet, il faut entendre par « gouvernance de l’Internet » l’élaboration et l’application par les États, le secteur privé et la société civile, dans le cadre de leurs rôles respectifs, de principes, normes, règles, procédures de prise de décisions et programmes communs propres à modeler l’évolution et l’usage de l’Internet. Les registres de métadonnées sont importants dans l\\\\\\\'établissement de règles d\\\\\\\'accès aux ressources web qui utilisent les Uniform Resource Identifiers (qui peuvent être les URL qui s\\\\\\\'affichent sur la barre de navigation de l\\\\\\\'ordinateur personnel). Un certain nombre d\\\\\\\'organismes sont chargés de la gestion d\\\\\\\'Internet, avec des attributions spécifiques. Ils participent à l\\\\\\\'élaboration des standards techniques, l\\\\\\\'attribution des noms de domaines, des adresses IP, etc. : Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN), sous la tutelle du Département du Commerce des États-Unis ; Internet Engineering Task Force (IETF) qui s\\\\\\\'occupe des aspects architecturaux et techniques, Internet Society (ISOC). Dans un but de maintenir ou d\\\\\\\'élargir la neutralité des réseaux, mais aussi d\\\\\\\'engager les diverses parties globales dans un dialogue sur le sujet de la gouvernance, les Nations unies ont convoqué : le Sommet mondial sur la société de l\\\\\\\'information ; le Forum sur la gouvernance de l\\\\\\\'Internet. La gestion des ressources numériques essentielles au fonctionnement d\\\\\\\'Internet est confiée à l\\\\\\\'Internet Assigned Numbers Authority (IANA), celle-ci délègue l\\\\\\\'assignation des blocs d\\\\\\\'adresses IP et de numéros d\\\\\\\'Autonomous System aux registres Internet régionaux. Au niveau régional (continents)[modifier] Dans l\\\\\\\'Union européenne : Voir Utilisation de l\\\\\\\'URI pour l\\\\\\\'accès aux ressources informatiques dans l\\\\\\\'Union européenne Statistiques[modifier] Article détaillé : Internet dans le monde. Selon Internet World Stats5, il a été recensé 1,8 milliard d\\\\\\\'internautes en décembre 2009. Évolution du nombre d\\\\\\\'internautes entre 1990 et 2004. Évolution du nombre de serveurs entre 1992 et 2006. Évolution du nombre de routes sur Internet depuis 1989 Aspects juridiques[modifier] Pays restreignant l\\\\\\\'accès à Internet d\\\\\\\'après Reporters sans frontières. Le droit d\\\\\\\'Internet regroupe l\\\\\\\'ensemble des règles de droit applicables au réseau Internet. Il n\\\\\\\'existe pas de droit spécifique à Internet, mais plutôt une application du droit commun au réseau Internet, avec cependant l\\\\\\\'apparition d\\\\\\\'aménagements de certaines législations nationales afin de prendre en compte ses particularités (ex. en France : la Loi pour la confiance dans l\\\\\\\'économie numérique (LCEN) du 21 juin 2004). Selon Benjamin Bayart, activiste pour la neutralité de réseaux, l\\\\\\\'avis du Conseil constitutionnel rendu le 10 juin 2009note 1 confirme qu\\\\\\\'« Internet est essentiel à l’exercice de la liberté d’expression »6. L\\\\\\\'application du droit sur Internet est rendue difficile pour deux raisons principales : le réseau Internet est international, or le droit est généralement national. sous le couvert du réseau Internet, il est souvent difficile d\\\\\\\'identifier les utilisateurs, et donc les responsables d\\\\\\\'infractions. Internet soulève notamment des questions de droit relatives à la propriété intellectuelle (droit d\\\\\\\'auteur, droit des marques, etc.), au droit de la presse et des publications (infractions de presse, injure, diffamation, incitation à la haine raciale, etc.), au droit à l\\\\\\\'image, mais aussi depuis le développement du web commercial, au droit de la publicité, au droit du commerce, etc. Technique[modifier] Transit du trafic IP entre un ordinateur et un serveur. Chaque routeur oriente le trafic vers un routeur voisin plus proche de la destination. Internet est constitué de la multitude de réseaux répartis dans le monde entier et interconnectés. Chaque réseau est rattaché à une entité propre (université, fournisseur d\\\\\\\'accès à Internet, armée) et est associé à un identifiant unique appelé Autonomous System (AS) utilisé par le protocole de routage BGP. Afin de pouvoir communiquer entre eux, les réseaux s\\\\\\\'échangent des données, soit en établissant une liaison directe, soit en se rattachant à un nœud d\\\\\\\'échange (point de peering). Ces échanges peuvent se limiter au trafic entre leurs utilisateurs respectifs (on parle alors de peering) ou bien inclure le trafic de tiers (il s\\\\\\\'agit alors d\\\\\\\'accord de transit). Un opérateur qui fournit un service de transit Internet à d\\\\\\\'autres fournisseurs d\\\\\\\'accès est appelé carrier. Ces accords d\\\\\\\'échange de trafic sont libres, ils ne font pas l\\\\\\\'objet d\\\\\\\'une régulation par une autorité centrale. Chaque réseau est connecté à un ou plusieurs autres réseaux. Lorsque des données doivent être transmises d\\\\\\\'un ordinateur vers un autre appartenant à un AS différent, il faut alors déterminer le chemin à effectuer parmi les réseaux. Les routeurs chargés du trafic entre les AS disposent généralement d\\\\\\\'une table de routage complète (Full routing table)7 de plus de 330 000 routes en 20108, et transmettent le trafic à un routeur voisin et plus proche de la destination après consultation de leur table de routage. Des chercheurs israéliens de l\\\\\\\'université Bar-Ilan ont déclaré après avoir analysé les nœuds reliant l\\\\\\\'ensemble des sites qu\\\\\\\'Internet est un réseau méduse. Ils la définissent comme ayant un cœur dense connectés à une multitude d\\\\\\\'autres sites, qui ne sont reliés entre eux que par ce cœur, semblable à un maillage à structure fractale. Cette zone permet à 70 % du réseau de rester connecté sans passer par le cœur. Les chercheurs indiquent donc cette zone comme piste pour désengorger le trafic, en répartissant mieux les sites de cette zone9. Connexions grand public[modifier] Pour accéder à Internet il faut disposer d\\\\\\\'un équipement IP ainsi qu\\\\\\\'une connexion à un fournisseur d\\\\\\\'accès. Pour cela, l\\\\\\\'utilisateur emploie les matériels et logiciels suivants : Un ordinateur personnel ou tout autre équipement terminal d\\\\\\\'un réseau : Assistant personnel Console de jeux vidéo Téléphone mobile Un canal de communication vers le fournisseur d\\\\\\\'accès : Fibre optique Ligne téléphonique fixe : ligne analogique, xDSL Ligne téléphonique mobile : 3G+, 3G, Edge, GPRS, GSM (CSD) Internet par satellite Wi-Fi Un système (logiciel/matériel) client pour le protocole réseau utilisé (PPP, PPPoX, Ethernet, ATM, etc.) Un fournisseur d\\\\\\\'accès à Internet (FAI) (en anglais ISP pour Internet Service Provider) Des logiciels sont, eux, nécessaires pour exploiter Internet suivant les usages : Courrier électronique : un client SMTP et POP (ou POP3) ou IMAP (ou IMAP4) Transferts de fichiers : un client ou un serveur FTP (File Transfert Protocol) World Wide Web : un navigateur Web Pair à pair : l\\\\\\\'un des nombreux logiciels de P2P en fonction de l\\\\\\\'usage (partage de fichiers en pair à pair, Calcul distribué, P2P VoIP, etc.) Protocoles[modifier] Internet fonctionne suivant un modèle en couches, similaire au modèle OSI. Les éléments appartenant aux mêmes couches utilisent un protocole de communication pour s\\\\\\\'échanger des informations. Un protocole est un ensemble de règles qui définissent un langage afin de faire communiquer plusieurs ordinateurs. Ils sont définis par des normes ouvertes, les RFC. Chaque protocole a des fonctions propres et, ensemble, ils fournissent un éventail de moyens permettant de répondre à la multiplicité et à la diversité des besoins sur Internet. Les principaux sont les suivants : IP (Internet Protocol) aussi appelé IPv4 : protocole réseau qui définit le mode d\\\\\\\'échange élémentaire entre les ordinateurs participants au réseau en leur donnant une adresse unique sur le réseau. TCP : responsable de l\\\\\\\'établissement de la connexion et du contrôle de la transmission. C\\\\\\\'est un protocole de remise fiable. Il s\\\\\\\'assure que le destinataire a bien reçu les données, au contraire d\\\\\\\'UDP. HTTP (HyperText Transfer Protocol) : protocole mis en œuvre pour le chargement des pages web. HTTPS : pendant du HTTP pour la navigation en mode sécurisé. FTP (File Transfer Protocol) : protocole utilisé pour le transfert de fichiers sur Internet. SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) : mode d\\\\\\\'échange du courrier électronique en envoi. POP3 (Post Office Protocol version 3) : mode d\\\\\\\'échange du courrier électronique en réception. IMAP (Internet Message Access Protocol) : un autre mode d\\\\\\\'échange de courrier électronique. IRC (Internet Relay Chat) : protocole de discussion instantanée. NNTP (Network News Transfer Protocol) : protocole de transfert de message utilisé par les forums de discussion Usenet SSL ou TLS : protocoles de transaction sécurisée, utilisés notamment pour le paiement sécurisé. UDP : permet de communiquer, de façon non fiable mais légère, par petits datagrammes. DNS (Domain Name System) : système de résolution de noms Internet. ICMP (Internet Control Message Protocol) : protocole de contrôle du protocole IP. Suite à l\\\\\\\'épuisement des adresses IPv4, le protocole IPv6 a été développé. Celui-ci dispose d\\\\\\\'un espace d\\\\\\\'adressage considérable. Indépendamment du transfert entre deux points, les routeurs doivent pouvoir s\\\\\\\'échanger des informations de routage. Un IGP (Interior Gateway Protocol) et un EGP (Exterior Gateway Protocol) comme BGP (Border Gateway Protocol) satisfont ce besoin. Internet comme outil de mobilisation[modifier] Internet a commencé à se développer dans le monde dans les années 1995-2000, au moment où la communauté des informaticiens se préparait au passage à l\\\\\\\'an 2000 (appelé Y2K dans le monde anglosaxon). Le consultant canadien Peter de Jaeger a largement contribué dans ces années à la mobilisation mondiale, grâce à son site internet year2000.com, qui était à l\\\\\\\'époque le site le plus interconnecté au monde. À l\\\\\\\'occasion du 10e anniversaire du passage à l\\\\\\\'an 2000, Peter de Jaeger a reçu le Lifeboat Foundation’s 2009 Guardian Award. Eric Klien, président de la Lifeboat Foundation, a salué les efforts de Peter de Jaeger en ajoutant : « Let us learn from the Y2K success by applying its worldwide mobilization method to future problems and not mislearn from it that all future problems will just solve themselves somehow so we can ignore them. » « Tirons les leçons du succès du passage informatique à l\\\\\\\'an 2000 en appliquant sa méthode de mobilisation mondiale à des problèmes futurs, et sans croire que tous les problèmes futurs se résoudront d\\\\\\\'eux-mêmes alors même qu\\\\\\\'on les ignorerait. »10 Alors même que certains experts dénoncent de mauvaises hypothèses sur le rôle des techniques de l\\\\\\\'information et de la communication par rapport aux problèmes d\\\\\\\'environnement, les mêmes experts soulignent qu\\\\\\\'internet peut jouer un rôle très important pour la mobilisation des citoyens sur les questions de responsabilité sociale et de développement durable. Internet est en effet un réseau de vigilance, alimenté par les associations, les ONG, et les gouvernements, accessible à tous les citoyens (au moins dans les pays les plus développés), et qui peut en outre servir de source d\\\\\\\'information pour les médias. La convention d\\\\\\\'Aarhus, signée en 1998 par 39 États, porte sur l\\\\\\\'accès à l\\\\\\\'information et la participation du public au processus décisionnel. En France, elle a donné lieu au portail Toutsurlenvironnement.fr, qui publie de nombreuses informations environnementales. L\\\\\\\'internet de deuxième génération (web 2.0), fournit des plateformes d\\\\\\\'échange entre utilisateurs grâce à des services collaboratifs tels que les wikis. L\\\\\\\'encyclopédie Wikipédia en est d\\\\\\\'ailleurs un excellent exemple11. Internet est souvent employé comme outil de mobilisation par les organisations non gouvernementales et altermondialistes, comme par exemple Attac12. Notes et références[modifier] Notes ↑ À l\\\\\\\'occasion de l\\\\\\\'examen de la Loi Création et Internet Références ↑ (en)Officers & Directors - Robert E. Kahn [archive] ↑ Commission générale de terminologie et de néologie. Liste des termes, expressions et définitions adoptées, Vocabulaire de l\\\\\\\'informatique et de l\\\\\\\'internet, NOR: CTNX9903444K, JORF du 16 mars 1999 (p. 3907) [archive] ↑ Dans la 9e édition de son Dictionnaire, l\\\\\\\'Académie écrit « Un ordinateur connecté à l\\\\\\\'internet. » source sur le site CNRTL [archive]. ↑ « Clés pour Internet », Economica, 2006, page 19 ↑ World Internet Usage Statistics News and Population Stats [archive] ↑ Benjamin Bayart, « La neutralité du réseau : Extrait du livre La bataille Hadopi », dans framablog, Octobre 2009 [texte intégral [archive]] ↑ Analyzing the Internet BGP Routing Table [archive] ↑ BGP routing table analysis [archive] ↑ Science & Avenir, août 2007, page 19 ↑ (en) Y2K leader is recognized for worldwide efforts to avert problems [archive] ↑ Florence Rhodain, Bernard Fallery, après la crise de conscience écologique, les TIC en quête de responsabilité sociale [archive] ↑ Éric Georges, de l\\\\\\\'utilisation d\\\\\\\'internet comme outil de mobilisation : les cas d\\\\\\\'Attac et de SalAMI, Sociologie et sociétés, vol. 32, n° 2, 2000, p. 172-188 [archive] Voir aussi[modifier] Sur les autres projets Wikimédia : « Internet », sur Wikimedia Commons (ressources multimédia) « Internet », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) « Recherche d\\\\\\\'information sur internet », sur Wikibooks (livres pédagogiques) « Internet », sur Wikinews (actualités libres) Articles connexes[modifier] Accessibilité du Web Nomadisme numérique Bulle Internet Commerce électronique Courrier électronique Dématérialisation Internet Archive Internet par satellite Intranet Libertés sur Internet Société de l\\\\\\\'information Technologies de l\\\\\\\'information et de la communication World Wide Web ICANN : Internet Corporation for Assigned Names and Numbers Liens externes[modifier] (fr) Une histoire alternative et distrayante d\\\\\\\'Internet.; (fr) Qu\\\\\\\'est-ce qu\\\\\\\'Internet?, cycle de trois conférences donné à Sciences Po par Benjamin Bayart; (en) RFC 791 internet protocol, septembre 1981, définition des paquets IP et de leur circulation, base du fonctionnement d\\\\\\\'un internet et d\\\\\\\'Internet ; (en) RFC 1000 The request for comments reference guide, août 1987, l\\\\\\\'histoire des débuts d\\\\\\\'Internet et des premiers RFC ; (en) RFC 1462 What is the Internet?, mai 1993, une tentative de réponse à cette question ; (en) RFC 1580 (FYI 23) Guide to Network Resource Tools, mars 1994, présentation des applications d\\\\\\\'Internet ; (en) Internet history, histoire illustrée ; (en) Internet Pioneers, avec plusieurs biographies ; (fr) Web culture : nouveaux modes de connaissance, nouvelles sociabilités, un dossier publié par La Clé des langues ; Bibliographie[modifier] (fr) L’ère d’Internet Les enjeux d’un réseau global, Dossier Pour la Science n° 66, janvier-mars 2010 (fr) \\\\\\\"l\\\\\\\'analyse des sites internet\\\\\\\", sébastien Rouquette, Ina/de boeck, 2009, 300 p. Jacques Vallée, Au cœur d\\\\\\\'Internet : un pionnier français du réseau examine son histoire et s\\\\\\\'interroge sur l\\\\\\\'avenir, Balland, 2004 [lire en ligne] Portail des télécommunications Portail des télécommunications Portail de l\\\\\\\'Internet Portail de l\\\\\\\'Internet Catégorie : Internet | [+] Créer un compte ou se connecter Article Discussion Lire Modifier Afficher l’historique Accueil Portails thématiques Index alphabétique Article au hasard Contacter Wikipédia Contribuer Aide Communauté Modifications récentes Accueil des nouveaux arrivants Faire un don Imprimer / exporter Boîte à outils Autres projets Autres langues Acèh Afrikaans Alemannisch አማርኛ Aragonés العربية ܐܪܡܝܐ مصرى অসমীয়া Asturianu Azərbaycanca Башҡортса Boarisch Žemaitėška Беларуская ‪Беларуская (тарашкевіца)‬ Български भोजपुरी Bamanankan বাংলা Brezhoneg Bosanski Català Нохчийн Cebuano کوردی Česky Kaszëbsczi Словѣ́ньскъ / ⰔⰎⰑⰂⰡⰐⰠⰔⰍⰟ Чӑвашла Cymraeg Dansk Deutsch Zazaki Ελληνικά Emiliàn e rumagnòl English Esperanto Español Eesti Euskara Estremeñu فارسی Suomi Võro Føroyskt Furlan Frysk Gaeilge 贛語 Gàidhlig Galego ગુજરાતી Gaelg هَوُسَ עברית हिन्दी Hrvatski Hornjoserbsce Kreyòl ayisyen Magyar Հայերեն Interlingua Bahasa Indonesia Igbo Ilokano Ido Íslenska Italiano ᐃᓄᒃᑎᑐᑦ/inuktitut 日本語 Basa Jawa ქართული Qaraqalpaqsha Taqbaylit Қазақша ភាសាខ្មែរ ಕನ್ನಡ 한국어 Ripoarisch Kurdî Кыргызча Latina Lëtzebuergesch Limburgs Líguru Lumbaart Lingála ລາວ Lietuvių Latgaļu Latviešu Malagasy Олык Марий Македонски മലയാളം Монгол मराठी Bahasa Melayu Mirandés မြန်မာဘာသာ مازِرونی Nāhuatl Plattdüütsch Nedersaksisch नेपाल भाषा Nederlands ‪Norsk (nynorsk)‬ ‪Norsk (bokmål)‬ Nouormand Occitan ଓଡ଼ିଆ Иронау Pangasinan Papiamentu Polski پنجابی پښتو Português Runa Simi Rumantsch Română Русский Русиньскый संस्कृत Саха тыла Sicilianu Srpskohrvatski / Српскохрватски සිංහල Simple English Slovenčina Slovenščina Soomaaliga Shqip Српски / Srpski Seeltersk Basa Sunda Svenska Kiswahili Ślůnski தமிழ் తెలుగు Тоҷикӣ ไทย Tagalog Tok Pisin Türkçe Татарча/Tatarça ئۇيغۇرچە / Uyghurche‎ Українська اردو O\\\\\\\'zbek Vèneto Tiếng Việt West-Vlams Volapük Walon Winaray Wolof Хальмг ייִדיש Yorùbá 中文 Bân-lâm-gú 粵語 Dernière modification de cette page le 18 mai 2011 à 07:57. Droit d\\\\\\\'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons paternité partage à l’identique ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence. Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis. Politique de confidentialité À propos de Wikipédia Avertissements Wikimedia Foundation Powered by MediaWiki
    76
    reset rive
    Samedi 20 Août 2011 à 18:27
    reset rive
    .... vite fait
    77
    rive le pigeon
    Lundi 5 Septembre 2011 à 13:55
    2011, année peinarde ?...
    On s'en fout, + année de bata... Qu'est-ce qui dit PPDA ? Et vous ? Et toi ? Pourquoi les parties d'échecs durent des heures dès fois en pro ? Pas assez de pions !!! Pourquoi t'effaces pas ? Ouais je tutoie et alors ? Assures au moins une fois, j'me sentirait plus con, ça fait plaisir à ces fdps|||||.
    78
    "rive"
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 03:45
    Pas de bol encore une fois avec l'internet...
    "sorry", au fond d'un gouffre sans sortie... Tu dis n'importe quoi en général... Je dois me rattraper encore et encore... Pfffft, tous ces problèmes à cause d'un ....... etc... Enchaînements.... Bref, t'es pommés, ça remonte, ça redescend, etc... End. Sérieusement, c'est difficile de faire reset de tous mes passages d'un coup ? ( On me provoquait intentionnellement sans fin, c'est cool, c'est gratuit et bête, c'est pas comme ça qu'on avance, il suffit de regarder le passé, mais...](?)
    79
    rives
    Jeudi 24 Janvier 2013 à 11:49
    ...
    hi
    80
    rives
    Jeudi 24 Janvier 2013 à 12:41
    Les politiciens de ce monde, tous des alphabétas !
    hi, pour une fois je suis dans mon état normale, moi un psychopathe, me connaissez pas !!!! Sarko oui, le karcher en juin 2005 je crois est destiné pour la crasse pauv' con, nettoyez escalator de vos metros bande de crasseux, les sols, les rues, les bâtiments, surtout in PAR(ad)IS(e). Merci les alphabétas psychiatres qui m'ont transformés en zombie, j'ai pas travaillé depuis le 16 décembre 2005 ! Je marchais 20 minutes-3-4 d'heures maxi, zyprexa, temesta, solian, etc.... De la came blanche ! Le producteur lilly a eu une amende record de 1 milliard 420 millions pour avoir donné leurs médocs aux vieux et les enfants !!! Je me suis marié de force le 25 octobre 2010, j'ai divorcé le 20 février par texto, tout le monde m'a allumé et j'ai craqué, direction l'hp de merde Lucien Bonnafé à Roubaix ! Depuis mes 26 ans en 2006 tout part en vrille jusque 2012. 'ai vu une fille triste le 20 mars 2007 à l'hôpital Victor Provo et le 21 au commissariat Belfort. e sors de la cellule, je marche, me retourne et je vois une fille qui m'appelle, je continue, me retourne une dernière fois, elle se penche désespéré sur le banc, je lui fait signe de mes 5 doigts de la gauche, c'est un code voulant dire rendez-vous au café b........ comme un idiot fini mais j'étais très malade ! J'ai failli me suicider en voiture pour elle ( "Camille" ), frein à main à 60 kms/h contre un mur de pavé devant le collège Baudelaire près du parc Barbieux ! Pauvre golf 3 bleu avec des reflets violet, je m'en fichais littéralement !!! Chère facebook, face de bouc, c'est pour quand les couleurs ?? Windaube bof aussi, bp des âne baté incapable de résoudre un problème enfantin !!!! Badis tout court je m'appelle et pas Badiss, mais bon, c'est que des lettres ! Chère Israël, depuis 66 ans vous bombardez les Palestiniens qui subissent, subissent encore et encore, Vous m'énervez avec vos vieilles armes d'antan, vous avez rien dans le ventre les gars. En 1947, il y'avait un juif pour 10 Palestiniens je crois, la honte, vos ancétres vivaient très bien avec les Palestiniens des milliers d'années. Vous inquiétez Pas les frères, la fin est proche shallah. Star Wars Ultimate come, vous la voulez en couleurs ? Ah ouais trop fort les magazins qui laissent une pancarte indiquant retour dans 15 minutes, d'après quelle base, quelle heure ? Mouah, indiquez l'heure du retour tout simplement ! Je me suis fait volé 32 grammes de shit durant la nuit, snif. t pas que ça ! Pas bien de voler ! n flic m'a poussé comme un chicour en sortant du métro, ils étaient 4 dont une femme que j'épargne et les autres je les broient en quelques secondes, valable aussi pour tous les ripoux de france bande de salopes, alloire !!!! 15 euros le repas à Bonnafé, avec un euro je fais à manger puissance 10, + de 300 euros la journée de l'hôpital de jour boulevard de strasbourg ou metz, pfft, je fais le tour du monde avec cette tune easy. Mais où va l'argent ? Dans les poches du comptable ? Les émissions de télé avec des soi-disant intelectuel, mouah, j'ai pisté, vous tournez autour du pot, vous caressez les questions sans jamais trouvé de solutions, bande de tebés, les intelectuels sont dehors. Eh les milliardaires, les millionnaires, ça vous tente pas de sauver la planéte vite fait au lieu de laisser pourrir votre argent, c'est le moment !! Je suis tombé sur des femmes medecin très chaudes, ça tâte entre mes jambes tout en me regardant avec le sourire coquin, nan mais ou mini 3/4 d'heure à me palper ! Mon neurologue atrick Vermesh me prend pour un alphabéta en parlant avec des mots scientifique et à la fin il a le culot de me dire si j'ai compris, pfft et il s'est déjà gratté la narine droite tout en m'écoutant genre je dis n'importe quoi ! En 2007, je lisais les plaques d'immatriculation comme une fiche d'identité ! En Algérie il y'a 10 chiffres ! Ma tête chauffait grave. La société généralé, c'est des gros ba....s, on a mis un chèque volé dans mon compte de 2770 environ et depuis presque 2 mois j'ai plus de tune, l'esprit d'équipe ? Le rugby ? Mitos !! 33 ans et je suis tapis, c'est pas humain de leur part !! Tchao, je vais eat
    81
    FOI
    Samedi 9 Mars 2013 à 10:40
    Salam
    Vous savez, oui, les miettes, j'"adore", je gongle, je gonfle, ouhhhhhhhhhhhhhhhh, elle est où l'etincelle, shérèle moi Slurp, une guerre civile MONdiale, i like, j'aime, premssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss + les diables pedophile, les dinosaures, les bêtes, oui, encore et encore des boyaux, du sang, hummmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm, fuck you, je me bat les mains vide, c'est plus marrant, déliranttttt. Lille, ça pue grave, bonjour leqss voisins england, france trop retardatif, faites leur la guerre, ils sont déjà mort, KIFFANT. stand up. STOP, vive la guerrre. FILD DE PUTE d'einstein, clampin, tebé, nul a mort, COFARLLLLLL. Tchao, vive la turpitude, mmhhh, dégueuxxxxxx. Vous voulez une blague ? A la bigard ? pfft, dieudonné OUI, mes excuses !! Camille ? T'es qui ? Oui, je tutoies, 32 piges, moi 33 et alors tu te pends pour qui ? Tu connais quoi zerma à part... Cool ta vie ? M'en tape !!!!! T'es belle, intelligente, je m'en bat même si j'ai pas vu plus joli que toi, m'en fiche, milliard - homme,t'es pas... Pfft. Va te trouver un autre, j'attends plus, je suis pas ton pigeon, je suis pas jaloux, de toute façoc, tu s'es sorti avec pleins de gars, ça pue trop, ça m'interresse pas, moi vier jusque 31 ans et toi ? J'aime pas les putes bonnasse conasse, BARRE TOI pétasse !!! Si t'es pas concerné, OUBLIE !!!! Soory alors hein. Je .......
    82
    "rive"
    Vendredi 12 Avril 2013 à 12:32
    Trop loin...
    Cette histoire guéguére civile "montiale", sorry, c'est parti tout seul mais je le pensais pas du tout, de la déconne d'abruti, stop. On dort très mal à l'hp, notre inconscience n'est pas conne, elle sait qu'on a droit à aucunes sorties, toujours le même étage, ça nous déprime de voir toujours la même chose. 23 jours que je squatte cette étage pourri sans la moindre raison valable de mon "incarcération", oui, heuresement que je suis libre 9h de jour mais je dors mal. .....0
    83
    rive
    Mardi 9 Décembre 2014 à 22:40
    C'est pas ce qui manque.....
    Y'en a UN qui n'est pas content du tout de cette lenteur et de ces réactions passives. et nan, c'est pas moi qui l'a dit. C'est pas moi qui perd des smiles, des points. Punaise, j'ai envie grave de faire du parachute...sans parachutes, m'en fiche, faut juste choisir le bon moment ! Bonne chute, ça va être fun de plus te voir dans cette planète s'exclama Camille ! Faut pas me le dire 2 fois !! AVIS AUX GROSSES GUEULES !! J'en ais ma claque de vous écouter dans le vide ! Zerma le gars dit : " J'allais défoncer un gars ta l'heure, j'étais chaud, blabla... Et il parle, parle, parle... Pour à la fin...welou, toute cette mascarade pour rien>>>> crétin !!! En gros, j'ai retenu que c'est toi la p..., nan mais t'es qui pour ouvrir ta gueule pour rien et nous chauffer, barre toi tocard, grosse gueule, ça prouve clairement que t'es faible, très faible, bidon comme d'hab. Dis quelque chose Camille, t'es trop poli ou retenu par, par, par... THANKSSSSSSSSSS
    84
    rive
    Lundi 15 Décembre 2014 à 20:22
    Il était une fois ou 2 Camille
    Hi, alli, on se barre de cette galaxie, ils ont déjà foulé le sol de Mars, là où il y'a personne, ici c'est blindé de people. Quoi, juste une pause, on revient. Ouais, question intéressante, COMMENT y aller, attends je réfléchis, nan.... Ah ouais, je claques doigts.... Shit, ça marche pas now, plus tard ? Faut juste me laisser le temps au temps.... Et vous êtes étonné, je lol alone. Si tu veux tu raménes Peluche, une boule de poil pour passer le temps, bein tein, il va pisser partout, sisi, ils sont grave les cats, pas le tien ? Donc, les guéguerres , la crise... C'EST DU§ BIDON, vous trouvez ça fun ? Attendez, j'attends le grand tribunal, le seul, nan pas les marionnettes ! Camille, dis moi je sais pas......
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :