• La famille, c'est le pied

    En ce moment, mes parents sont sur Paris, ça tombe plutôt bien. Après ma déconvenue de vendredi soir, j'avais besoin de me changer les idées. D'ailleurs, pour répondre un peu à vos comms et tout ça, je reviens viteuf sur cette histoire. Je ne comprends sincèrement pas ce qu'il s'est passé, pourquoi ce mec était chaud bouillant sur le net et au téléphone et qu'en vrai, il s'est dégonflé comme un soufflé au fromage. Soit il était effectivement puceau (et techniquement, il le reste), soit il avait une copine (connard), soit il a pas assumé, soit il s'est forcé. Quoi qu'il en soit, j'ai pas super envie de lui (en) reparler. Surtout que ce connard m'a effacée de MSN ce soir. Ok, ben, son sweat, il peut se le foutre où je pense.

    Bon, sinon, je vous raconte mon week-end qui était bien sympa. Au menu (en gros) : bouffe, vin et promenades. J'avoue que je suis pas forcément une buveuse, surtout depuis qu'ex meilleur ami n'est plus dans mes parages, je me suis pas saoulée depuis l'été dernier et ça me manque pas. Donc forcément les repas apéro+un ou deux verres de vin, je sors de là, je rigole mais je sais pas pourquoi! Bref, une bonne journée, il faisait délicieusement beau en plus, j'ai bien rigolé. Bref, du baume à mon coeur maltraité (connard, je le répète !).

    Aujourd'hui, suis allée déj chez ma soeur, un bon repas, c'était sympa. Je me suis un peu énervée après mon frère qui était limite en larmes devant la vidéo de Sarkozy en 93 lors de la prise d'otage de l'école maternelle de Neuilly. Je trouve qu'exploiter un drame humain pour se donner un côté héros est tout simplement vomitif et un peu trop proche du style de Bush et du 11 septembre pour regarder ça d'un air neutre. Bref. Après le repas, le bide plein à craquer, je rentre chez moi à pied, plutôt de bonne humeur, je me la joue un peu pétasse avec mes lunettes de soleil de pouffe. Un mec en scooter s'arrête et me demande son chemin, je sais pas lui répondre. Trois mètres plus loin, c un cycliste qui veut une clope. 3 mètres plus loin, un mec en voiture qui cherche une rue que je connais pas. Oui, je travaillerai jamais à mappy. Là, le mec me rattrape : "mademoiselle, vous êtes assez jolie, je vous laisse mon numéro?". Pourquoi "assez", dis donc? Je décline, lui expliquant que j'étais prise et que de toute façon, je l'appellerai pas.

    Ah tiens, mon mojo est toujours là. Maintenant, ce serait bien qu'il m'apporte un mec pas trop mal, juste pour changer.

  • Commentaires

    1
    Le Génie de la lampe
    Lundi 30 Avril 2007 à 09:00
    Pour un ignare...
    ...juste une question idiote: c'est quoi un Mojo ? Une amulette ?
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    bouclette
    Lundi 30 Avril 2007 à 10:31
    y en a un
    il a jamais regardé austin powers :) et oui ce serait pas mal que le modjo cible mieux.
    3
    Lundi 30 Avril 2007 à 15:06
    Le mojo
    C'est le charisme sexuel, en gros!! ;)
    4
    badis
    Samedi 17 Janvier 2015 à 04:30
    Laisse tomber...
    Je t'aime Camille
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :