• Des ti trous, des ti trous...

    Blog entertainement présente Camille, 27 ans, nous refait sa crise d'adolescence. Hier, avec Future Coloc, on s'est bien amusées, on s'est fait percer... le nez! Bon, je vous raconte puisque c'est le seul contact charnel que je vais avoir avec un homme avant un moment, à priori.

    Donc Future coloc va se faire percer et c'est à mon tour. Il est sympa le perceur, on rigole et tout et là il m'introduit son coton tige dans la narine. Et voilà, c'était mon moment sexuel de la semaine. Voire du mois tout entier. Pas trop mal le mec mais un peu trop tatoué/percé pour la gentlle jeune fille que je suis. Puis bon, le mec, il doit un peu se faire draguer par toutes les ados qui viennent se faire percer donc calmons-nous, calmons-nous. Donc me voilà avec un nouveau trou, c'est joli. Oui, je sais ma vie est passionnante.

    Sinon, mon enquête sur le cycliste a avancé mais de façon dramatique, en fait. A midi, on papote entre collègue, un d'entre eux explique qu'à 8h du matin, sa nana discutait avec le cycliste sur le chat rapport à une amélioration technique à mettre en ligne et ça a donné ça :
    Collègue: "Hein Cycliste que tu chattais avec ma meuf à 8h ce matin!
    Cycliste : "Ahah, non, c pas moi, c'est ma nana qui a mis l'amélioration technique!"

    Scraaaaaaaaaaaaaaaaaaaac fit mon coeur. DE-GOU-TEE. Moi qui étais toute guillerette vendredi d'avoir papoté un peu, qu'il m'ait dit, yeux dans les yeux, son sourire dans ma face : "mais tu sais, moi, je suis pas du genre à dire que toutes les filles sont des chieuses". Alors, c'était peut-être un blague genre "moi, bosser à 8h du matin, ça va pas" mais vu que personne n'a crié : "quoiiiiiii, t'as une meuf??", je crois que je dois me rendre à  l'évidence. Bon ok, c'est pas raisonnable de fantasmer sur son collègue mais au moins, ça embellissait mes journées, ça me donnait envie de me pomponner pour aller bosser et tout. Mais c'est quoi le problème que j'ai à toujours craquer sur des mecs pris, hein?? C'est génétique ou quoi?

    En plus, en ce moment, petit spleen car je me rends compte que ça fait un an que je suis pas tombée réellement amoureuse et bon, ça fait un peu chier. C'est même pas que je veux pas mais quand je tombe sur un mec qui me plaît vraiment, soit il est pris, soit il me jette, soit il disparaît sans laisser de traces, même pas le temps de tomber amoureuse. D'ailleurs, en conséquence de tout ça, j'ai décidé de devenir lesbienne abstinente.

  • Commentaires

    1
    bouclette
    Lundi 14 Mai 2007 à 22:40
    ahahah
    j'adhère au concept de lesbienne abstinente, d'ailleurs j'ai déja commencé. moi aussi je suis dans le clan des mecs "qui me plaisent sont tous pris" ou alors ils sont plus pris mais je peux pas les revoir. sympa ton trou dans le nez, moi j'attends de trouver du boulot et apres j'ai aussi un piercing en perspective mais sous la levre inférieure. dommage pour le cycliste ca casse toujours un peu le fantasme de savoir qu'il est pris.
    2
    Le Génie de la lampe
    Mardi 15 Mai 2007 à 19:12
    allumez le feu !
    Allons mesdames, ne baissez pas les bras: il viendras le jour où deux coeurs battront à l'unisson. Peut-être suffit-il de regarder ailleurs ? Au fond, c'est un peu comme les hommes vis-à-vis des femmes: celles qui sont bien sont déjà prises... Il faut prendre le temps de parler avec les gens. Certains en ont besoin... Et on peut allumer leur coeur... Essayez une fois...
    3
    Mardi 15 Mai 2007 à 23:08
    Oui
    Mais c'était le cycliste que je voulais moua!! :'(
    4
    Le Génie de la lampe
    Mercredi 16 Mai 2007 à 08:04
    image...
    Quand on ne connais les personnes que par écrit, on se crée inévitablement une image intérieure avec sa propre représentation de la personne. Là, je vois bien Camille, les yeux écarquillés de ravissement, le sourire béat, les mains ouvertes devant le Cycliste, la langue pendante, les yeux sautant de ses yeux à ses fesses (oui quand même :D ), buvant ses paroles comme d'autres du bon vin, l'esprit dans un état second, engourdi pour toute autres reflexions dans ces moments-là, tout en laissant émaner un nombre impressionnant de phéromones. Eh oui la vie n'est qu'un éternelle course poursuite... :-)
    5
    Le Génie de la lampe
    Mercredi 16 Mai 2007 à 08:09
    Virage lesbien
    Ah oui j'avais oublié de dire, pour le virage lesbien contagieux: Quel gachis ! ;)
    6
    Mercredi 16 Mai 2007 à 10:14
    Hé Génie!
    Avoue que tu me connais!! ;)
    7
    Le Génie de la lampe
    Mercredi 16 Mai 2007 à 17:07
    touchée!
    Ah, j'ai tapé dans le mille alors...
    8
    Jeudi 17 Mai 2007 à 17:36
    Oui
    J'avoue! :)
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :