• Comme une envie de tout plaquer

    10h

     

    11h

     

    13h

     

    15h

     

    17h39, début de ce post

     

    Bon, nous sommes vendredi (pour ceux qui seraient un peu déconnectés de la réalité), j'ai eu mon entretien mardi, je devais avoir une réponse en fin de semaine. Nous sommes en fin de semaine et le poste débute lundi. Bon, alors, rien n'est officiel mais je pense que j'ai pas le job. Comme un pressentiment, comme ça. Pas de mail ou de coup de fil pour confirmer mais voilà, je ne me fais guère d'illusions, à présent. J'aurais été prise, je le saurais déjà, on prévient pas les gens un vendredi à 18 ou 19h pour commencer le lundi à 9h... Normalement.

     

    Donc ce matin, réveil à 10h15, tête dans le cul (Bogoss m'a fait coucher tard, le temps que je lui dise bonne nuit, ça a pris une heure). Je vérifie mon tel, au cas où : non, pas de coups de fil. Après, je reste au lit, je traînasse, je fais des câlins à Peluche. Le temps défile et chaque minute de plus est une dose d'espoir en moins. A midi, je suis cruellement fataliste et je me prends les relents de mon bas trip de mardi soir : je suis nulle, personne ne veut de moi. Je trouverai jamais de boulot à ma hauteur, trouvons autre chose, genre serveuse au McDo, là, j'ai les compétences. Et encore, on va me dire que je suis surqualifiée! Alors tout le monde me dit que c'est pas grave et que tout va bien, que je trouverai autre chose parce que je le vaux bien. Mais en un an, y a pas beaucoup de positif. A part un CDD de 3 semaines en avril et quelques expériences sympas en bénévole, c'est pas brillant. Mon job au sein de l'asso a été un véritable gag : je suis encore en train de leur courir après pour mes 600 euros. Apparemment, ma lettre recommandée est arrivée à destination puisque le président de l'asso m'a envoyé un mail mais j'ai pas reçu l'accusé de réception... Remarquez, si le recommandé me revient, ce sera une preuve flagrante de manque de bonne volonté... Enfin, bref, moi, j'avais fait ça pensant que ça allait m'ouvrir les portes, ça s'est terminé en eau de boudin. Limite, je suis tentée de le virer de mon CV...

     

    Du coup, cet après-m, furax, j'ai balancé des CV partout. Oui, je suis comme ça, moi, quand je suis de mauvais poil, au fond du trou, faut que je réagisse vite, vite. Au moins, ça met un peu de baume au coeur.

     

    Allez, l'envoyeuse de CV folle est lancée, c'est partiiiiiiiiiiii! 


  • Commentaires

    1
    Marine
    Vendredi 26 Janvier 2007 à 18:26
    Merde...
    Appelle-les pour être sûre. Même il faut harceler les employeurs, ça montre ta motivation. Même si ça paraît débile, même si ils disent "on vous rappellera", appelle-les toi. Haut les coeurs, miss.
    2
    Vendredi 26 Janvier 2007 à 19:12
    Ben...
    Elles ont dû partir à cette heure-ci... J'ai attendu un max, genre "je crois encore qu'on va m'appeler pour dire que j'ai le poste" mais là, j'y crois plus. Ca m'énerve, même pas on fait l'effort de te rappeler!!
    3
    Le Génie de la Lampe
    Vendredi 26 Janvier 2007 à 21:31
    Marine a raison
    Je pense que Marine a raison, il faut montrer sa motivation, les employeurs se prennent pour les seuls maitres, et il arrive parfois qu'ils prolongent les périodes de discussions car ils hésitent. Donc ne pas hésiter à les harceler pour savoir quoi au lieu de faire le légume dans son fauteuil :-). Et puis ne pas se frapper si on n'obtient pas le job. Sais-tu combien d'interview il faut passer, parfois, avant d'obtenir un job ? Chercher un job, c'est un job à plein temps :-)
    4
    Le Génie de la Lampe
    Vendredi 26 Janvier 2007 à 21:34
    CV
    Tiens... Un CV dans ma boite aux lettres. Une certaine Camille... :-D
    5
    Le Génie de la Lampe
    Vendredi 26 Janvier 2007 à 21:38
    Fonceuse
    Mais sinon j'aime bien ton coté fonceuse et naturelle ;) courage.
    6
    Samedi 27 Janvier 2007 à 03:22
    Génie, génie
    3 messages rien que pour moi, la classe! ;) Alors, en fait, vu que le job commence lundi, j'avoue que je me vois mal appeler lundi demander si j'ai le poste, il est évident que non. J'aurais dû rappeler ce soir mais j'avoue que j'avais compris dès 13h que je l'avais pas le poste et me faire entendre un "non", ça m'emmerde surtout que les employeurs prennent même pas la peine de rappeler les candidats alors que nous, on a fait l'effort de se déplacer, qu'on a donné de notre temps et tout ça. Pour le reste, je pense bien ne pas être la Camille de ton CV et pour les compliments, merci! :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :